Autre action

Revue de presse

La gestion post-soviétique des forêts de noyers

Magali Bourrel, le 29 septembre 2011, 14h56

La vallée de Fergana au Kirghizistan abrite quelque uns des plus grands noyers et arbres fruitiers sauvages de la planète. Suite à l’effondrement du bloc soviétique en 1991, les difficultés économiques auxquelles a fait face le pays ont menacé les écosystèmes forestiers. Un projet international a encouragé la gestion collaborative des forêts entre les agriculteurs et l'Etat, qui détient encore toutes les terres au Kirghizistan. Le pays adhère encore à une loi nationale stricte sur le non-abattage, qui peut être contre-productive dans des endroits où l'abattage des arbres vieillissants permettrait de régénérer la forêt et aux agriculteurs de planter d’autres arbres pour augmenter leurs profits.

NASA / wikimedia commons
Cliquer sur la photo pour agrandir
NASA / wikimedia commons
Source de la nouvelle : Yale environment 360