Autre action

Revue de presse

La perte de vitesse de la lutte contre le tabagisme décriée

ASPQuébec, le 17 janvier 2012, 21h57

Une étude de l'Institut national de santé publique du Québec avance que le nombre de fumeurs a stagné au cours des cinq dernières années : de 2005 à 2010, elle n’a chuté que de 1,5% alors qu’elle avait baissé de 5% de 2000 à 2005. Pour le directeur de l’INSP, Dr Alain Poirier, le tabagisme est toujours «un problème à régler» au Québec. «Le taux de tabagisme stagne à 23%. Il faut continuer d'agir», a-t-il confié à La Presse.

La perte de vitesse de la lutte contre le tabagisme décriée
Cliquer sur la photo pour agrandir
La perte de vitesse de la lutte contre le tabagisme décriée
Source de la nouvelle : La Presse