Autre action

Revue de presse

Le pillage des forêts africaines

Magali Bourrel, le 28 février 2012, 9h46
Lien hypertexte vers la nouvelle : ...

Sur les 203 millions d'hectares de transactions foncières signalées dans le monde entre 2000 et 2010, les deux tiers ont eu lieu en Afrique. Les acquisitions exproprient des millions d'africains et ouvrent ainsi la voie à la foresterie intensive, les projets miniers et la monoculture. Au Libéria, plus d'un tiers des terres du pays a été cédé à des investisseurs privés, soit près de 650 000 hectares accordés à deux géants de palmiers à huile avec des conséquences pour la terre et la vie de plus d'un million de Libériens. Les initiatives internationales de développement durable représentent également une menace. Les monocultures nécessaires pour obtenir des biocarburants ravagent des forêts et des anciens marais.

Usaid / wikimedia commons
Cliquer sur la photo pour agrandir
Usaid / wikimedia commons
Source de la nouvelle : Nature