Autre action

Revue de presse

Le syndrome des forêts vides

Magali Bourrel, le 28 février 2012, 7h58

La chasse et le braconnage déciment les espèces des forêts tropicales d'Amazonie, du Congo, de l'Asie du Sud-Est et de l'Océanie. La perte de ces espèces (mammifère, oiseau, reptile) pourrait modifier la communauté de plantes toute entière. Le syndrome des forêts vides est aggravé par le manque de financement, de gardes forestiers et le développement de nouvelles routes forestières. Les divers projets de développement rendent accessibles des forêts autrefois impénétrables et préservées.

Chamal N / wikimedia commons
Cliquer sur la photo pour agrandir
Chamal N / wikimedia commons
Source de la nouvelle : Mongabay