Une nouvelle approche pourrait améliorer l’efficacité d’appareils qui génèrent de l’électricité grâce aux différences de température.