Semaine du 8 novembre 1999

En manchette cette semaine:
La nature et la culture des rats


Archives des capsules


LE KIOSQUE
Pour être branché sur la science

A lire aussi:

Capsules québécoises


Retour à la page d'accueil


La science d'ici et d'ailleurs est une production Agence Science-Presse

Retour au sommaire des capsules

Il y a 100 ans, Freud rêvait...

(ASP) - Tous les médias du monde en parleront ce mois-ci, autant vous prévenir tout de suite: il y a 100 ans, en novembre 1899, le Dr Sigmund Freud publiait un ouvrage intitulé De l'interprétation des rêves. Pour la première fois, un médecin proposait une explication aux images bizarres qui surgissent en nous lorsque nous sommes endormi. C'était également l'époque où, pour la première fois, les médecins commençaient à jeter un oeil du côté de l'inconscient, lequel avait été depuis des millénaires la chasse gardée des théologiens.

Depuis, la science a énormément progressé et les neurologues voient les rêves très différemment. Les études des années 60 et 70 ont révélé que la phase du sommeil pendant laquelle nous rêvons, n'est pas contrôlée par la région du cerveau où résident les émotions ou les centres de motivation -ce qui vient contredire un des postulats de Freud, puisque lui croyait dur comme fer que cet "inconscient" était un reflet de nos émotions refoulées pendant la journée.

Mais il n'était pas entièrement à côté de la plaque. Le New York Times rappelait la semaine dernière que des études toutes récentes sur des personnes ayant souffert de lésions cérébrales ont ouvert de nouvelles perspectives. Si les rêves n'étaient pas liés aux émotions et aux souvenirs, alors ils ne seraient plus que des images générées au hasard par le cerveau, avaient conclu plusieurs dans les années 60 et 70. Sauf que ces études de victimes d'accidents révèlent que même ceux dont a été endommagée la région du cerveau responsable des actions "automatiques" (respiration, rythme cardiaque, etc.) rêvent aussi. C'est plutôt la zone du cerveau responsable de nos motivations qui semble reprendre le dessus dans les recherches.

Evidemment, aucune de ces découvertes ne nous permet d'apporter ne serait-ce qu'un embryon de réponse à la question fondamentale: pourquoi rêvons-nous? Cela sert-il à quelque chose? Y a-t-il une signification aux rêves? Peut-être, pour répondre à cela, faudra-t-il attendre le 200e anniversaire...

Capsule suivante

Retour au sommaire des capsules


Vous aimez ces capsules? L'Agence Science-Presse en produit des semblables -et des meilleures!- chaque semaine dans l'édition imprimée d'Hebdo-science et technologie. Vous voulez vous abonner à Hebdo-Science? Contactez-nous!

 

 

En manchettes sur le Net

La Science d'ici et d'ailleurs

Le Kiosque

Science pour tous

Hebdo-Science

Meilleurs sites en science

Bric--Brac

CyberExpress

C'est quoi l'ASP

Hommages ...

La Qute des origines

Le Monde selon Goldstyn

Questionnaire