Le chocolat contient de l'anandamide, un cannabinoïde endogène qui ressemble au THC, l'ingrédient actif de la marijuana...

Une théorie, discutable, est que notre désir pour le chocolat provient du fait que l'anandamide qu'il contient occupe dans le cerveau les même sites que le THC et nous fournit un effet euphorique similaire à celui qu'offre la marijuana. Ce qui nous amène à l'histoire suivante.

Après un test d'urine positive pour la présence de THC, un jeune Belge avait été accusé de consommation et de trafic de marijuana. Pour sa défense l'accusé a soutenu qu'il avait consommé des quantités massives de chocolat et que le test positif était dû à la présence d'anandamide.

Pour tester cette hypothèse, la Couronne a fait appel à un chimiste. Celui-ci, après avoir ajouté de l'anandamide à de l'urine, a démontré que celle-ci ne donnait pas de test positif spécifique pour la présence de THC et le jeune homme a été condamné à la détention. J'espère que les visiteurs lui ont apporté du chocolat en prison!

En parlant de chocolat

Des chercheurs britanniques ont démontré que le chocolat serait plus efficace que la codéine, le traitement de base, pour contrôler la toux. Ceci serait dû à la présence dans le chocolat de la théobromine, une molécule psychostimulante apparentée à la caféine. Par contre, la théobromine est la raison pour laquelle il ne faut jamais donner du chocolat à un chien.

En contraste avec l'être l'humain, les chiens n'ont pas l'enzyme nécessaire au métabolisme de cette molécule. Une demi-barre de chocolat produit des niveaux de théobromine assez élevés pour tuer l'animal en agissant sur le cœur et le système nerveux.

- Le site de l' Organisation pour la science et la société de l'Université McGill