La Suède est le troisième plus grand pays dans l'Union européenne et parmi les plus boisés. Près de 45% de sa surface forestière est certifiée comme étant gérée durablement. Sur le terrain la réalité est toute autre : les coupes claires éliminent jusqu'à 95% des arbres et la majeure partie du reboisement consiste en des monocultures d'épinettes et de pins. L'exploitation forestière n'est pas strictement réglementée par la loi. Le principe est ''la liberté responsable''. L'Agence suédoise des forêts (SFA) est censée surveiller mais comme le personnel est insuffisant, les compagnies forestières et les propriétaires fonciers sont les principaux décisionnaires.