" Chéri, tu vas être Papa ". Une fois la nouvelle annoncée, hors de question que la future Maman prenne des rondeurs seule dans son coin. Elle grossira en choeur avec son compagnon, un point c'est tout ! C'est comme ça chez certains singes!

La venue de cet heureux événement a été suivie de près chez les mâles de deux espèces monogames. Ainsi, 14 ouistitis à toupet blanc (Callithrix jacchus) et 11 tamarins pinchés (Saguinus oedipus) ont vécu respectivement les 5 et 6 mois de gestation de leur compagne sous l'oeil intrigué des biologistes du centre de recherche sur les primates de l'Université du Wisconsin-Madison. Aucun risque pour la femelle de complexer de son ventre qui s'arrondit: au jour J, le mâle a pris généralement 10% de poids en plus, voire 20%...

Les chercheurs, qui ont récemment publié cette étude dans la revue Biology Letters supposent qu'il doit s'agir d'une préparation au rôle de Papa. Eh oui, il faut être costaud pour balader la marmaille de deux, trois ou quatre bambins (en une seule portée !) sur son dos. La grossesse de la femelle serait donc un élément déclencheur de bouleversements hormonaux chez le mâle, comme cette augmentation du taux de prolactine sans doute à l'origine de la prise de poids.

Serait-ce l'explication des différents symptômes, appelés couvade (prise de poids, douleur, fatigue, nausées) qui, chez les humains, sont rencontrés chez environ 20% des futurs pères ?