L’année 2007 verra peut-être la première observation du mythique boson de Higgs. Cette particule élémentaire serait la source de la masse de toutes les particules, ce qui lui a valu le surnom de particule de Dieu.

En effet, le centre de recherche Fermilab, près de Chicago, vient d’estimer que la masse de cette particule serait plus faible que ce que l’on croyait. En étudiant les collisions de protons et d’antiprotons obtenues avec le plus puissant collisionneur du monde, le Tevatron, les chercheurs ont mesuré avec une très grande précision la masse du boson W. Or, dans le modèle standard de la physique des particules, la masse du boson de Higgs est liée à celle du boson W et celle d’une autre particule, le quark top. En connaissant à la fois la masse du boson W et du quark top, il est possible d’estimer la masse du boson de Higgs. Les physiciens savaient déjà que la masse du boson de Higgs excède 114 GeV (milliard d’électrons-volts dans le langage des physiciens). Maintenant, on sait que sa masse maximale est de 153 GeV, ce qui est moins que les estimations précédentes. Par conséquent, alors que l’on croyait que seul le nouvel accélérateur du Centre Européen de Recherche Nucléaire, le Large Hadron Collider, serait en mesure d’observer le boson de Higgs, le Tevatron entre à présent dans la course. Est-ce que ce dernier coiffera le Large Hadron Collider juste avant sa mise en service en novembre ? C’est ce que nous verrons !