Publicité
lesdebrouillards_1.jpg

Les débrouillards

Autre action

Actualité

Le marketing vert en perte de vitesse

Agence Science-Presse, le 28 juillet 2008, 8h00

(Agence Science-Presse) Les publicitaires aiment suivre la mode, c’est bien connu. Alors que l’an dernier, les industries publicitaires surfaient sur le respect de l’environnement, l’effet «vert» est aujourd’hui en perte de vitesse. Le discours que s’est efforcé de faire passer Al Gore s’essouffle. Et faire passer ce message par la publicité n’a pas eu le succès escompté, bien au contraire.

Le marketing vert en perte de vitesse
Cliquer sur la photo pour agrandir
Le marketing vert en perte de vitesse

A lire:

Un dossier du International Herald Tribune sur le marketing vert.

Beaucoup de consommateurs, qu'ils soient en France, aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne, se montrent sceptiques face à ce que certains appellent le greenwashing. Ce procédé de marketing est utilisé par des organisations ou des entreprises pour se donner une image écologiquement responsable dans l’opinion publique, même si ce n'est pas toujours le cas. Par exemple, comme le rapporte le International Herald Tribune, certains produits cosmétiques dits « biologiques et naturels » sont en réalité des dérivés de l'agriculture traditionnelle et de la pétrochimie.

Le manque de régulation de la part des gouvernements permet aux entreprises d'exagérer la teneur organique de leur produit. Cette tendance des publicités est en général tolérée par le consommateur mais, quand l’environnement est utilisé, le consommateur n’est pas dupe. Une ONG française, Alliance pour la Planète, prend pour exemple une publicité japonaise qui vante les mérites écologiques d'un véhicule utilitaire sport uniquement parce qu'il a été « conçu et développé dans le pays des accords de Kyoto ».

Selon un publicitaire de Boston, il existe un fossé énorme entre les publicitaires et les consommateurs. L'utilisation systématique de l'environnement dans les annonces a un impact négatif sur les publicitaires et décrédibilise les véritables défenseurs de l'environnement. En effet, ces organisations dénoncent souvent le caractère mensonger de ces publicités et craignent que ce genre d'annonce ne nuise à leur réputation.