Autre action

Actualité

Le pétard mouillé de l'année

Pascal Lapointe, le 23 novembre 2009, 12h00

(Agence Science-Presse) Il fut un temps où certains sceptiques du réchauffement climatique essayaient d'appuyer leur argumentaire sur des données solides. À présent, ils en sont réduits à éplucher des milliers de courriels et fichiers attachés obtenus illégalement... et trouvent dans des blagues d’un goût douteux la « preuve » que la Terre ne se réchauffe pas.

Le pétard mouillé de l'année
Cliquer sur la photo pour agrandir
Le pétard mouillé de l'année

À lire:
The CRU Hack, par Real Climate

It’s News on Adademia, not Climate

Une analyse plus détaillée autour d'un seul des courriels volés

Lire aussi les communicateurs et journalistes McArdle (Scientists are human beings), Hrynyshyn (Le contenu est tout simplement banal), Mooney (C'est un spectacle pour détourner l'attention) et l'historien Weart (Même les compagnies de tabac, jadis, n'ont jamais essayé d'attaquer des recherches légitimes).

Dernier épisode d’un débat qui n’a rien de scientifique, l’attaque frontale des « enviro-sceptiques » prend l’allure d’une attaque contre la liberté d’expression : les scientifiques pourraient en arriver au point où ils ne pourront plus faire de commentaires incisifs sans que cela ne leur éclate au visage 10 ans plus tard.

L’histoire tourne autour d’un fichier de 160 megs de courriels allant de 1996 à 2009, qui a été dérobé du serveur de l’Unité de recherche sur le climat de l’Université East Anglia, en Angleterre. La blogosphère conservatrice en fait ses choux gras depuis jeudi (sous l'étiquette "climategate"), parce qu’elle affirme y avoir trouvé des preuves de malversations, de données dissimulées et même —l’horreur— des scientifiques qui osent laisser poindre leur irritation face à des blogueurs qu'ils jugent intellectuellement malhonnêtes. Conclusion virale dans la blogosphère conservatrice : le réchauffement climatique est un canular. Ou mieux encore, ces courriels annoncent « la mort de la science »!

En réplique, ce blogueur s’amuse à imaginer ce qui serait arrivé si les conservateurs de l’époque avaient analysé de la même façon la correspondance d’Isaac Newton :

Si vous détenez des actions dans les fabricants de télescopes, dans des compagnies qui utilisent le calcul différentiel et intégral, ou qui s’appuient sur les lois du mouvement, vous devriez les jeter MAINTENANT. Le complot derrière le mythe du calcul a été soudainement, brutalement et très délicieusement révélé, après la compilation et publication de livres complets contenant les correspondances privées de Newton.

Lorsque vous lisez certaines de ces lettres, vous réalisez pourquoi Newton et ses collaborateurs auraient préféré les garder confidentielles. Ce scandale pourrait bien être le plus gros scandale de la science de la Renaissance. Ces lettres suggèrent : complot, collusion pour cacher la vérité, manipulation de données, aveux en privé d’erreurs commises dans leurs déclarations publiques et plus encore.

Retour au 21e siècle. Les courriels qui tueraient soi-disant la science critiquent par exemple certaines recherches publiées (pour les initiés : Soon et Baliunas, 2003, Douglass 2008 ou McClean 2009), alléguant qu’elles n’auraient pas dû être publiées en leur état —un sujet qui a pourtant été maintes fois discuté dans la communauté scientifique. Phil Jones, directeur de l’Unité de recherche sur le climat, se retrouve plus souvent que ses collègues sur la sellette, notamment pour avoir employé le mot « astuce » (trick) pour « dissimuler le déclin » des températures (hiding the decline); ses adversaires y voient une preuve de dissimulation des données; ses défenseurs rappellent qu’il s’agit d’une expression courante lorsque des co-auteurs discutent du choix des données à retenir pour qu’un tableau soit parlant. Les données qui ne sont pas retenues pour le tableau ne sont pas « dissimulées », elles restent à la vue de tous.

Il existe effectivement une controverse autour de la publication de la totalité des données climatiques de l’Unité de recherche sur le climat d’East Anglia. C’est un problème propre à ce centre de recherche, et non aux autres à travers le monde.

« Si la seule réponse à l’énorme poids des preuves scientifiques » est d’extraire hors de leur contexte des courriels, cela démontre l’extrême faiblesse de leur argumentaire, lit-on sur Real Climate. Pour un fichier aussi énorme (160 megs couvrant 13 années de correspondances) censé mettre fin à un « canular » vieux de trois décennies, on se serait attendu à trouver des preuves éclatantes de falsification à grande échelle provenant non seulement d’East Anglia mais de toutes les autres universités de la planète, non seulement de la climatologie mais de toutes les autres disciplines...

En fait, conclut l’économiste blogueur Robin Hanson, cette montagne de courriels en révèle davantage sur le fonctionnement du monde académique que sur la science du climat : un univers où, surprise, les scientifiques sont des gens comme les autres, qui font des blagues, critiquent les autres, passent à travers de longs et douloureux processus d’édition, de réécriture et de relecture, et vivent des conflits.

Si vous saviez comment fonctionne le monde universitaire, cette nouvelle ne vous surprendrait pas, et ne changerait pas votre opinion sur le réchauffement climatique... Tout ceci prend l’allure d’un « scandale », uniquement à cause de l’image ouvertement idéalisée qu’entretient le public sur le monde académique.

[ Ajout 28 novembre: Lisez aussi Les leçons du pétard mouillé ]

26 commentaires

Portrait de Lucas

Plusieurs personnes apportent de bonnes déductions et de bons commentaires sur le sujet.

Eric je m'excuse mais peu importe d'où vient le réchauffement (s'il y en a un). Il faut voir en avant et constater qu'il y a réellement un problème, comme la fonte des glaciers (qui est un fait) et l'extinction des espèces. On ne peut nier le fait que l'homme est en cause de beaucoup de problème sur terre.

Vous parlez d'égoïste et d'anticapitaliste, mais je crois que les causes sont là. Je m'explique, tous les mensonges médiatisés, tous les magouilles polluantes qui sont omis et tous les censures qui sont fait proviennent d'un petit pourcentage de personnes sur la planète. Ces personnes font partie des 5% de population riche sur la terre, c'est donc pour ca que je parlais de capitalisme.

Le capitalisme et l'égoïsme sont liés de très près, le capitalisme est basé sur l'exploitation des autres (directement et indirectement : consommation, taxe, surproduction de produit jetable et inutile, les publicités créant de faux besoins aux naïfs... etc.).

Le capitalisme est pour moi une forme d'égoïsme, dans le sens que quelques personnes veulent plus que tous les autres. Est-ce normale que 1% du monde ont plus d'une maison quand que ~40% n'en ont aucune ? Est-ce normal que l'écart entre les riches est énormément différent de la moyenne ?

La course à être plus riche avant les autres amènent directement et indirectement des problèmes comme, entre autres la pollution.

La solution est là! Devenir tous égaux, les seules personnes qui ne seront pas d'accord sont les riches, qui ont le pouvoir, l'argent.

Cette solution stopperait l'exportation inutile (exemple: magasin à 1$ pour ne pas nommer de compagnie) ainsi que tous la nourriture transporté quotidiennement, combien de gaz est dépensé juste pour ca ? L'achat local est primordial, et ce n'est qu'un début au changement.

Parce que oui, nous avons besoin d'un changement radical, et cela plus rapidement que vous le pensez. Sinon.. Je n'aime pas y penser mais la fin de l'humanité serait envisageable.

Portrait de Eric

@Anne: ton discours est tout ce qu'on reproche aux réchauffistes: émotif, qui monte aux barricades dès la plus petite remise en question.

[ Pascal: Euh... Eric... C'est exactement ce qui est reproché aux "sceptiques" du réchauffement. Pas vraiment la meilleure façon pour lancer un débat serein ]

En effet, tu dis "Ceux qui refusent de voir que l'Homme est responsable des changements climatiques (par la déforestation, les pollutions diverses de la terre et des eaux etc) sont des personnes égoïstes qui refusent tout changement dans leurs petites habitudes et qui veulent continuer à consommer avec outrance."

Tu nous dis donc que si on remet cette théorie en question, alors on est des imbéciles égoistes. Hé ben. Qui es-tu pour avoir cette certitude? Le problème des réchauffistes est que si on dit qu'on remet en question le supposé réchauffement, on est automatiquement des pollueurs qui veulent détruire la planète.

J'aurais envie de dire que je fais pas mal plus pour la planète que Al Gore lui-même, qui passe son temps dans des avions on dans l'une de ses multiples maisons climatisées à l'électricité produite au pétrole ou au charbon. Je consomme pas mal moins que lui, qu'il s'agisse de biens ou d'énergie.

La planète m'intéresse, et je veux en prendre soin. Mais attribuer les changements climatiques à l'homme automatiquement, c'est une folie de gens émotifs.

[ Pascal: Ca, c'est une déclaration émotive. Parce que statistiquement, le changement climatique actuel peut effectivement être attribué à l'homme. Ce n'est pas "juste" une opinion de gens émotifs. ]

C'est confondre un geste et un résultat. C'est rendu que même l'ONU demande à ce qu'on fasse moins d'enfants pour réduire l'effet de serre! Hé! Toi, Anne, feras-tu partie de ceux qui n'auront pas d'enfant pour faire plaisir aux réchauffistes?

La "déforestation, les pollutions diverses de la terre et des eaux etc" sont des actes qui causent du tort à l'environnement. C'est une évidence, ça tombe sous le sens, et je pense qu'on ne peut effectivement pas le nier. Mais on ne peut pas dire que ces actes sont indubitablement la cause d'un (éventuel) réchauffement (ou, autrement dit, que le réchauffement fait partie des conséquences de ces actes).

Et les emails hackés la semaine dernière, s'ils ne prouvent rien (selon vous), à tout le moins, ils sont suffisamment intéressants pour qu'on fasse une petite enquête. J'ai tendance à croire qu'il n'y a jamais de fumée sans feu, mais pour vous faire plaisir, je suis prêt à accueillir une enquête, pour vérifier s'il y a du feu avec cette fumée. Mais je ne compte pas sur les médias pour me tenir bien informé sur le sujet: c'est LEUR Watergate, alors ils ne seront pas friands à l'idée d'investiguer là-dessus.

[ Pascal: et si on enquêtait sur les e-mails de l'Institut Heartland, chef de file des "anti-réchauffement" depuis 15 ans, croyez-vous qu'on y trouverait de quoi démontrer que la Terre se réchauffe? Non, parce que la réponse ne réside pas dans des courriels émotifs, mais dans les résultats d'études, et surtout dans le fait que ces études proviennent de milliers de sources différentes, dans des dizaines de pays, dans des dizaines de disciplines. Rien dans les courriels dévoilés depuis une semaine ne le remet en doute. Mais ça, il ne faut pas que vous comptiez sur les blogues conservateurs pour vous en tenir bien informé. ]

Il y a déjà fait chaud sur Terre, par le passé, et même avant l'apparition de l'homme moderne. C'est un cycle. Seulement, en ces époques bénies, il n'y avait pas d'environnementalistes et d'anticapitalistes pour mettre ça sur le dos d'un bouc émissaire quelconque. Les mammouths ont donc pu continuer à péter en paix.

[ Pascal: Les cycles climatiques sont dûment pris en compte depuis des décennies. Celui que nous vivons actuellement est totalement différent. Voyez par exemple ici et ici. ]

Portrait de Anne

Nul ne peut nier le pic pétrolier et des matières premières ainsi que le fait que sur une terre finie nous ne pouvons pas puiser infiniment!
Ceux qui refusent de voir que l'Homme est responsable des changements climatiques (par la déforestation, les pollutions diverses de la terre et des eaux etc) sont des personnes égoïstes qui refusent tout changement dans leurs petites habitudes et qui veulent continuer à consommer avec outrance.
Claude Allègre et ceux qui se réfugient derrière lui tiennent plus ou moins ce discours: "Croissance! La science réparera!"
A qui profite le crime, encore une fois? A ceux qui demandent d'économiser la Planète ou à ceux qui veulent une croissance à tout prix?

Portrait de P-E

J'applaudis tous ces sceptiques qui remettent en question les résultats scientifiques. La seule façon de prouver l'irréfutabilité d'une théorie, c'est d'essayer de la briser. Il faut aussi faire preuve d'une certaine méfiance face à la communauté scientifique. Ce domaine, comme tous les autres, est soumis à des biais comme la mode, l'orgueil, la religion et les courants de pensées. On doit demander tout haut si cette peur du réchauffement climatique est seulement le dernier dada de la communauté scientifique pour s'attirer capital et attention.
Dans un monde où le capitalisme débridé est devenue la nouvelle religion, il est normal de voir les économistes et les riches dirigeants s'acharner à essayer de détruire une théorie scientifique qui fait le lien entre les base même du libre-marché et une catastrophe anthropocentrique imminente. Nous devons nous questionner quant à la crédibilité de celui qui parle.
De plus, il n'est pas donné à tous de maitriser le langage scientifique. Oui, il existe un dialogue distinct utilisé par les scientifiques de haut calibre, question d'avoir plus de précision dans leurs propos et d'éviter la confusion. Un néophyte peut facilement s'y perdre et interpréter. Ce pourrait-il que ce soit la cas avec ces hackers?
L'essentiel, c'est de prendre un peu de recul et d'analyser de façon globale les annonces scientifiques.
Ici, c'est plutôt simple : d'un côté, nous avons des milliers de scientifiques (et même des Nobels!) indépendants, de toutes allégeances et de tous les pays qui disent que oui, nous faisons face à un problème de réchauffement climatique majeur d'origine anthropocentrique. De l'autre côté, nous avons les représentants de l'industrie du pétrole, les scientifiques travaillant à leur solde, des politiciens ayant tissé des liens très serrés avec des hommes d'affaire reliés de près ou de loin à des entreprises d'exploitation du pétrole ou d'autres entreprises polluantes, nous avons aussi plein de personnes qui n'ont aucune idée de ce qu'ils parlent (comme visiteur ici présent... :P ), des hackers aux connaissances informatiques très poussées mais à la familiarité réduite avec le monde scientifique (on ne peut pas tout savoir sur tout!), qui crient tous au canular.
Je dis, continuez d'user vos maigres arguments à essayer d'érafler la théorie du réchauffement climatique. Elle n'en est que plus forte.
Le seul hic, c'est que nous devrons très bientôt cesser de tergiverser et prendre des actions concrètes pour renverser la vapeur si celà est encore possible.

Portrait de Jean D

Le réchauffement climatique, c'est de la petite bière à côté de l'extinction massive d'espèces due à la perte d'habitats envahis par Homo Sapiens Sapiens ou détruits par ses rejets toxiques. Donc, ceux qui crient à la Grande Mystification n'ont pas tout à fait tort au fond. C'est une paille qui cache quelques poutres. Ça donne bonne conscience pendant qu'on ignore le reste du tas de m*...

Portrait de Visiteur

J'ai eu un peu de temps pour lire les mails les plus commentes.

On y trouve par exemple la preuve que la perte de donnees brutes (raw data) qui a eu lieu cette annee au CRU n'est pas un accident.
Ces donnees ont ete effacees volontairement.
On y trouve des phrases du genre: "Si ils (ceux qui demandent la transparence des donnees) apprennent qu'il y a la nouvelle loi du Freedom of Information ici au Royaume Uni, alors je prefere effacer ces donnees plutot que de les donner a quiconque".

[ Pascal: Cette phrase est l'équivalent de "Je préfère me pendre plutôt que de répondre à cet imbécile". Personne ne prend ça au premier degré. Vous ne savez pas non plus quelles sont les données brutes qui ont été perdues. Des crash informatiques, ça existe partout. Enfin, le CRU n'est qu'un parmi plusieurs centres de recherche sur le climat à travers le monde, et depuis 3 décennies, TOUTES ses observations sur le réchauffement des températures globales ont été confirmées (à des degrés divers) par d'autres centres à travers le monde ]

On y apprend aussi que ces "scientifiques" ont exclu du rapport du GIEC des publications qui n'allaient pas dans le bon sens.

Je confirme ce que l'autre internaute a ecrit. Il existe plusieurs flux de donnees de temperature globale. Seuls celui du CRU et de la NASA (Hansen) montrent une augmentation de temperature. Les 3 autres que je connais comme par exemple la mesure satellite de temperature de l'atmosphere, montrent une baisse de temperature depuis dix ans.

[ Pascal: le réchauffement dont on parle n'est pas un phénomène de 10 ans, mais de plus d'un siècle. Si vous regardez les graphiques, vous constaterez que c'est un réchauffement en dents de scie, ce qui veut dire avec des hauts et des bas, qui durent plusieurs années. Enfin, selon les données de la NASA et de la NOAA, l'année la plus chaude n'est plus 1998, mais 2005. Voir ici ]

Les stations meteo utilisees entre autres par le CRU voient des augmentations de temperature dues a l'extension des zones urbaines. La quasi totalite des stations situees a la campagne au debut du siecle dernier sont maintenant dans la bulle de chaleur d'une ville. Cette influence et bien d'autres sont enlevees par les labos pour obtenir la temperature finale. Ceci se fait a la main, station par station, en utilisant souvent des coefficients magiques et pifometriques.

[ Faux. Le phénomène urbain est tenu en compte et dûment mesuré depuis au moins une décennie. Voir ici ]

La science climatique avance, mais elle n'est pas figee. Il est TRES difficile d'obtenir une temperature globale a partir de 5000 stations parsemees de part le monde, subissant de multiples influences. Donnees et procedures devraient etre publiques!!

Portrait de ornithorynque

Le seul truc qui me trouble c'est le traitement médiatique de cette affaire depuis 2 jours...
Il n'y aucun journaliste qui ne trouve bizarre le fait que des scientifiques puissent faire passer la thèse devant les mesures, le seul problème serait "des hackers russes".

Il y a réchauffement Oui
>Ce réchauffement est sans précédent non
Il y a augmentation des émissions de gaz et de polluants Oui
Cette augmentation est à l'origine du réchauffement : Personne n'en sait rien

La science c'est l'humilité devant les faits.

Portrait de Yvan Dutil

Il y a réchauffement Oui
>Ce réchauffement est sans précédent non

Il n'y a pas eu de situation similaire depuis au moins 800 000 ans.

Il y a augmentation des émissions de gaz et de polluants Oui
Cette augmentation est à l'origine du réchauffement : Personne n'en sait rien

Les deux phénomènes ont eu lieu simultanément. De plus, il y a un mécanisme physique relativement simple qui relie les deux. Et encore, il n'y a AUCUNE théorie alternative qui prédit ce qui est observé.

Portrait de Visiteur

"Il n'y a pas eu de situation similaire depuis au moins 800 000 ans" ???

N'avez-vous donc jamais entendu parler de "l'optimum médiéval", durant lequel le Groenland méritait le préfixe de son nom, en permettant même l'élevage bovin ?

Essayez un peu pour voir en ces années "sans précédent" :-))))

PS: et vous confondez aussi corrélation et causalité. Par exemple, il a été remarqué que quand la consommation de bière augmente en Californie, la mortalité infantile augmente aussi au Japon. Voudriez-vous taxer la bière pour sauver des bébés ? La corrélation est bière/mortalité, mais la causalité est la température autour du Pacifique : quand il fait plus chaud on boit plus (donc plus de bière) ET la mortalité infantile augmente.

PPS: Et au passage, sachez que dans le passé, la corrélation CO2/réchauffement a généralement été de voir d'abord un réchauffement, SUIVI par une augmentation du CO2 dans l'atmosphère. C'est bête, hein ?

Portrait de Yannick

Vous serez peut-être intéressé de lire cette explication sur ce qui semble à première vue un paradoxe allant à l'encontre de la thèse du réchauffement climatique:

CO2 Lags Not Leads (en anglais)

En version simplifiée, les changements orbitaux de la Terre seraient en cause pour les hausses initiales de températures, ensuite la concentration en CO2 dans l'atmosphère a augmenté, servant de catalyste principal (par l'effet de serre entre autres choses) pour les hausses de températures qui s'ensuivent.

Évidemment, tout ceci est bien fascinant, mais vous allez sans doute remarquer qu'il s'agit de périodes de glaciation et de réchauffement se déroulant il y a des centaines de milliers d'années! Un petit brin loin de nous...

En général, la Terre est plutôt robuste et elle a su établir un équilibre entre la production naturelle de CO2 et son absorption par les océans. Cependant, l'activité humaine n'a fait qu'ajouter de nouvelles sources de CO2, sans inclure de méchanisme pour recueillir cet excès de gaz. Notre situation actuelle est donc que nous faisons augmenter la concentration en CO2, poussant la température à la hausse (ce qui est déjà observé depuis plusieurs décennies).

Portrait de Yvan Dutil

Quand on observe un phénomène qui n'a pas été observé depuis au moins 800 000 ans et que par hasard il correspond exactement aux moments de l'augmentation du CO2 dans l'air qui est due à l'utilisation des carburants fossiles le lien est facile à faire.

Portrait de antoine

de la désinformation sans doute payé par des pétrolières et en + de pseudo hackers et des medias lobystes quoi de neuf lol , le réchauffement climatique est une réalitée que certain préfère ignorer mais ceux-ci ne pensent sans doute pas a leur futur famille...

Portrait de PapyJako

Ne prenez pas vos désirs pour des réalités, et attendez un peu que l'ensemble des magouilles mises à jour soient analysées pour déclarer que c'est un "pétard mouillé".

Il faudra plusieurs semaines pour dépouiller l'énorme masse de petits secrets malodorants - dont seule la partie facile a été examinée - et ensuite on verra.

Vous découvrirez que ce que vous appelez un "pétard" est en fait une bombe, et probablement une bombe à fragmentation.

Il n'y a que la presse Francophone pour minimiser cet événement. [Faux: parcourez les hyperliens contenus dans l'article]

Le reste du monde a déjà compris. La météo va être peu clémente dans les temps à venir pour le petit nombre de "scientifiques" qui ont appliqué pendant 20 ans des méthodes mafieuses pour prendre en otage tout un pan de la science.

A très bientôt.

Portrait de PapyJako

La modération de ce site aurait pu choisir de censurer mon article. Je l'aurais compris car je ne me suis pas comporté comme on le devrait dans une église.

Elle a choisi de modifier mon texte de sa propre autorité.

Cela, je ne l'ai jamais vu et ce n'est pas admissible.

Je ne vois pas, dans ces conditions, l'utilité de débattre sur ce blog.

[ C'est faux: le seul ajout de notre part est notre intervention en caractères gras qui commence par [ Faux: ... et qui est très clairement une intervention de notre part. C'est un mode d'intervention courant des blogueurs anglophones. ]

Portrait de Pierre

Il faut faire très attention aux supposés bon vouloir des gouvernements en ce qui concerne la réduction des GEF, certain gouvernement se servent de cette excuse pour empocher plus des payeurs de taxes et en donner plus à leurs amis dans la construction. Le gouvernement Charest n'a plus du tout ma confiance face à ces supposés idées de génie pour sauver l'environnement, pour rétablir la confiance des citoyens notre prochain gouvernement va avoir toute une pente à remonter.

Portrait de Visiteur

Pour avoir participer aux consultations au parlement, je peux affirmation sans aucun doute que cela n'était pas le but du gouvernement. Leur objectif premier était de bien paraître. Ainsi, les cibles proposées allaient de 10% à 20% alors que l'on fera au moins -6% en 2012. Ce n'est qu'après s'est fait brasser par tous ceux qui comprenaient le problème, le gouvernement a décidé d'appliquer la cible la plus haute qu'il avait examinée.

Portrait de Visiteur

Ha si depuis 1998 les temparatures à l'échelle mondiale sont stable !!

Ce qui montre que la température n'augmente plus depuis 11 ans alors que la concentration de gaz carbonique continue de croitre très bizzarement !!

[Rien de bizarre là-dedans. Voir ici ]

Le co² c'est ce qui fait pousser les végéteaux alors va leur expliquer que c'est toxique !!

[Personne n'a dit que c'était toxique. Le problème est sa sur-accumulation dans l'atmosphère]

On parlaient de refroidissement climatique il y a 35 ans c'est aussi des articles falsifié alors ??

[Non, c'est un mythe: seule une faible minorité de scientifique a défendu cette théorie dans les années 1970: voir ici ]

Et préparer la civilisation de l'après pétrole ne serais-il pas la priorité majeure car de toute manière il faudra bien un jours s'en passer non ??

Et puis la sois disante lutte contre le réchauffement et l'écologie c'est vendeur pour vendre tout et n'importe quoi comme dirais Allègre et renfouer les caisses vides avec la taxe carbone au passage !!

Et puis d'aillieur les délires anti-co² occultes d'autres processus qui paraissent plus inquiétants comme la surpêche, la déforestation massive, la surpopulation humaine ou encore les millions de tonnes de plastique qui finissent dans les Océans chaque années jusqu'a former des iles !!

Portrait de Visiteur

Depuis 1998 la température mondial n'augmente plus du tout !!

Le GIEC est rien d'autre qu'une secte bourée de marchands d'apocalypse pour faire peur aux gens et ca fait bien ces effets en plus !!!

Bientot l'air que l'on respire sera aussi taxé

On a eu la psychose de la vache folle et celle du bug de l'an 2000 dans les années 90 mais celle du réchauffement est celle qui n'en finit pas !!

Les nostradamus réchauffistes nous encule bien profond et sont bien partie pour empoissonner le quotidien de millions de personnes !!

La mode c'étais une nouvelle ère glacière dans les années 70 !!

Claude Allègre à raison on est en pleine psychose climatique et ca devient du grand n'importe quoi !!!

Oui à la civilisation de l'après pétrole non à la psychose climatique !!!

Portrait de Frank

Pauvre visiteur, décidément tes arguments ne te rendent pas service. Si tu faisais un peu de recherche (sur le net où ailleurs) et que tu compares des photos d'il y a 20 ans ou plus et d'aujourd'hui des grands glaciers de la planète, tu réaliserait que tous ont diminuer de façon appréciable. Et ce réchauffement ce fait de plus en plus vite. Demande aux Inuits du Nord du canada ou du Québec ce qu'ils en pensent, de nouvelles plantes apparaissent, venant du Sud, leurs maisons s,enfoncent car le pergélisol fond (il restait gelé avant). Dans les Andes au Pérou, à certains endroits l'agriculture de montagne qui tirait son eau des réserves d'eau des glaciers depuis des centaines d'années commence à disparaître. Les glacier qui gonflent les principaux fleuves de l'Inde (dont le gange) sont en fonte accéléré. En Amérique centrale, les zones désertiques augmentent avec les sécheresses répétées.
Le monde est sur la mauvais pente « visiteur » et moi je pense seulement que tu as peur que ce soit vrai et que tu te refuse à admettre que ce n'est pas seulement un conte de fée.

Portrait de Izno

Désolé Pascal, mais la première phrase de "Visiteur" est bel et bien vraie : http://hadobs.metoffice.com/hadcrut3/diagnostics/comparison.html

Et ce ne sont pas des "blagues" qui sont révélées, mais des démonstrations qu'ils font tout ce qu'ils peuvent pour museler ceux qui les contredisent, comme par exemple boycotter une revue scientifique qui a osé publié un de leurs contradicteurs. Ou encore des phrases qui disent clairement qu'ils ont "bidouillé" des données, etc.

Portrait de Christian

Bonjour Pascal,

Justement, sur le forum des Sceptiques du Québec, on en discute sans hostilité.

Christian