Coupures budgétaires dans les sciences du climat, ingérence politique à travers des nominations, scientifiques muselés: ce sont les trois faits qui ressortent d'une étude du Réseau Action Climat, étude qui a fait beaucoup jaser à travers les médias et la blogosphère américaine, la semaine dernière. C'est en partie le sujet de notre émission de cette semaine.

Mais bien avant cette étude, des scientifiques avaient déjà fait part de leurs inquiétudes quant à l'avenir de leur domaine, en particulier face à la possible disparition de la Fondation canadienne pour les sciences du climat, et aux risques de fuites des cerveaux que cela entraîne. C'est le cas de Norm O'Neill, de l'Université de Sherbrooke, interviewé par notre journaliste Valérie Ouellet.

C'est aussi le cas de Pierre Gauthier, de l'UQAM, dont on a appris plus tôt ce mois-ci que son Centre de recherche sur le climat, ESCER, risquait de fermer ses portes dans moins d'un an.

Écoutez l'émission au complet ici.