On savait que la stratégie de relations publiques de BP, dans le contexte de la marée noire, était efficace. Voilà qu’elle se révèle «très 21e siècle».

BP a en effet acheté plusieurs mots-clefs sur Google et Yahoo, une stratégie qui permet habituellement à celui qui l’utilise de voir son site web figurer en haut des résultats de recherche, en tant qu’item séparé des résultats «normaux», mais bien visible.

C’est ainsi qu’«oil spill vous conduit au site de BP... et à sa manchette qui, le 7 juin, était «Apprenez comment BP est en train de vous aider».