Le Nigéria n’est pas seulement le lieu d’origine des riches héritières qui ont besoin de votre argent.

Il est aussi le siège d’Academic Journals, un éditeur de revues scientifiques... qui est une arnaque.

Le principe est simple: envoyer un maximum de courriels à des scientifiques en les invitant à soumettre des articles pour publication.

Ces revues sont des publications accessibles à tous, ce qui signifie qu’elles se financent non par les abonnements, mais par les paiements des auteurs eux-mêmes.

Mais surtout, au contraire des véritables promoteurs des revues en accès libre, elles acceptent tous les articles soumis, ou presque.

Une fois le chèque reçu, elles n’impriment qu’une poignée de copies, essentiellement pour l’auteur et celui-ci n’y voit que du feu.

Un bibliothécaire universitaire, Jeffrey Beall, publie une recension de ces éditeurs qu’il appelle «prédateurs».