Une fondation montréalaise, World Wide Hearing (WWH), veut faciliter l’accès aux prothèses auditives dans les pays en développement. Cette année, elle lancera son premier projet en Jordanie avec le soutien de l’ONG locale, Holy Land Institute for the Deaf. Son objectif: distribuer 1500 prothèses à un millier de jeunes en un an.

Créée en juin dernier, WWH entend offrir des soins à des prix abordables, contrer les problèmes de distribution d’appareils auditifs et le manque d’audiologistes dans de nombreux pays du Sud.

Un groupe d’experts a déjà identifié de nouvelles technologies, évalué les modèles existants et approché des manufacturiers. «On croit fermement pouvoir offrir aux enfants les plus démunis les meilleures technologies, de manière efficace, à une fraction du prix actuel», indique la directrice de WWH, Audra Rényi.

Trois sociétés pourraient s’impliquer dans le projet. Leur concours permettrait de réduire le prix d’une prothèse auditive de 2000$ à moins de 150$. L’appareil serait posé en moins d’une heure au lieu de deux semaines au Canada et aux États-Unis.

Grâce au procédé inventé par une compagnie montréalaise, il serait possible de réaliser le moule situé à l’intérieur de l’oreille en quelques minutes à l’aide d’une injection de silicone. Une compagnie américaine, en contact avec WWH, produirait quant à elle des appareils entièrement ajustables manuellement. Et, pour mettre fin à l’achat de piles jetables, une entreprise brésilienne aurait mis au point des chargeurs à l’énergie solaire, vendus avec les piles rechargeables.

Afin de pallier le manque d’audiologistes, WWH envisage de former des audiotechniciens qui les seconderaient. Ces derniers auraient une formation de base pour dépister, installer les prothèses et assurer le suivi. «Il y a seulement un audiologiste dans un pays comme le Guatemala. C’est un problème quand on sait qu’en moyenne 10% de la population souffre de déficience auditive», indique Audra Rényi. Pour les tests auditifs, plusieurs sociétés ont déjà développé des applications pour des téléphones intelligents à très bas prix.

Environ 642 millions de personnes vivent avec un problème d’audition, dont 70% dans les pays pauvres. «Beaucoup d’enfants dans des pays du Sud sont cachés par leurs parents parce qu’ils sont vus comme imparfaits; l’appareil auditif leur permettra de reprendre leur place dans la société», conclut Mme Rényi. WWH a besoin d’un million de dollars pour réaliser son projet en Jordanie. Ce financement permettra d’abaisser encore le prix des prothèses pour les plus démunis.