Publicité
lesdebrouillards_1.jpg

Les débrouillards

Autre action

Actualité

Jouer avec papa favoriserait l'apprentissage de la lecture

Isabelle Burgun, le 26 novembre 2012, 23h47

(Agence Science-Presse) Plus physiques que ceux des mères, les jeux des pères joueraient un rôle important dans le développement de l’enfant. Une récente étude suggère que ces jeux que pourraient en effet avoir un impact significatif sur la réussite à l’école des enfants.

© Olgasea | Dreamstime.com
Cliquer sur la photo pour agrandir
© Olgasea | Dreamstime.com

Ils favoriseraient chez les enfants une meilleure capacité à se concentrer et à se calmer et permettraient aussi, en plus de développer chez eux le sens de la compétition et de l’obéissance, d’améliorer le lien d’attachement avec leurs pères.

Mais un fait plus étonnant se dégage de cette étude. Les jeux des pères aideraient les enfants à développer leurs compétences en lecture et en écriture. Jouer avec les mots et les lettres est souvent vu comme une activité sédentaire et passive. En la transformant en une activité stimulante pour leurs enfants, elle les aidera à développer leurs compétences en matière d’écriture et de lecture.

À la lumière de ces résultats, les chercheuses qui ont mené l’étude proposent donc aux pères de lire quotidiennement avec leurs enfants, et de différentes manières: regarder un livre d’images, faire ensemble un casse-tête de l’alphabet, rédiger une liste d’épicerie, dessiner des lettres avec des craies, etc.

La lecture d’un livre sur les dinosaures peut aussi servir de prétexte à les initier aux lettres et aux mots. Le choix du livre doit cependant correspondre aux intérêts des enfants et à leur âge, mais aussi plaire aux papas.

Les éducatrices en garderie, qui connaissent bien les enfants, peuvent aussi suggérer une liste de livres aux pères. Les chercheuses proposent d’ailleurs aux éducatrices de les inciter à prendre part à des activités de lecture, de théâtre et de jeu libre avec leurs enfants.

L’image du père

Les pères peuvent également servir de modèles aux enfants en leur montrant qu’ils lisent et écrivent durant leurs loisirs, ce qui les encouragera à les imiter et à poursuivre ces activités tout au long de leur croissance.

Les pères ne sont pas les seuls à pouvoir jouer ce rôle. Les frères plus âgés, les oncles ou les hommes importants dans l’univers des jeunes enfants peuvent contribuer à leur développement global.

La figure paternelle contribue à rendre l’apprentissage des lettres et du langage vivant et intéressant à travers des jeux créatifs. De cette manière, l’initiation à la lecture et à l’écriture devient plus dynamique et source de motivation pour les enfants.

Ce texte a d’abord été publié sur le site Naître et grandir.

1 commentaire

Portrait de Guillaume Cyr

Quel article sexiste et hétérosexiste!

On se fonde sur la prémisse que les pères jouent de manière plus physique avec leurs enfants. Cependant, même si ce stéréotype culturel correspond à une certaine réalité, formuler la prémisse ainsi et associer le père à un rôle différent de la mère (quant aux jeux) est une construction sociale sexiste et hétérosexiste.

Sexiste, dans le mesure où on attribue des rôles différents aux hommes et aux femmes qui n'ont pas lieu d'être, et hétérosexiste dans la mesure on ne prend pas en compte les familles homoparentales.

Il est facilement possible de parler d'une manière de jouer avec un enfant plus physique sans l'associer à un genre particulier. Cela rendrait l'article également plus inclusif pour toutes sortes de familles (monoparentales, homoparentales, et toutes les autres).