Publicité
lesdebrouillards_1.jpg

Les débrouillards

Autre action

Actualité

Météorite à vendre: pas cher

Agence Science-Presse, le 26 février 2013, 15h41

(Agence Science-Presse) Pendant que les experts affirment avoir recensé «des centaines» de fragments de la météorite russe, les vendeurs en offrent plusieurs centaines sur Internet: sur eBay, le morceau le plus coûteux avait atteint, le 25 février, les 16 000$.

Fragments officiels de la météorite du 15 février. / Source: Source: Laboratoire des nanomatériaux et nanotechnologies de l'Université fédérale de l'Oural.
Cliquer sur la photo pour agrandir
Fragments officiels de la météorite du 15 février. / Source: Source: Laboratoire des nanomatériaux et nanotechnologies de l'Université fédérale de l'Oural.

Il n’existe évidemment aucun moyen de garantir l’authenticité de ces fragments, préviennent les experts depuis que la bonne fortune est tombée du ciel dans cette région de l’Oural, le 15 février. Ce qui ne semble pas ralentir l’enthousiasme des vendeurs sur eBay ou sur l’équivalent russe de Craigslist: certains garantissent par exemple qu’une météorite apporte la chance et combat la dépression. Alors pourquoi s’en priver?

Si c’est trop cher pour vous, sont d’ores et déjà en vente des gilets avec des «empreintes de météorites», à un prix défiant toute concurrence. BusinessWeek a également découvert un vendeur de «sol de la région», au cas où quelqu’un préférerait chercher une météorite sans sortir de chez soi. Une compagnie locale a même enregistré la marque «météorite de l’Oural».

Le bureau de tourisme de Tcheliabinsk —cette ville où des milliers de vitres ont volé en éclat— offre une visite touristique près du lac Tchebarkoul, celui dont les photos ont montré dès le 15 février un gros trou au milieu de sa surface glacée. En plus d'automobilistes locaux qui se transforment en taxi pour les visiteurs venus jouer aux chasseurs de météorites.

Pour ceux qui veulent s’en tenir aux expertises sérieuses, les géologues semblent s’entendre, sur la base d’une analyse sommaire des premiers fragments, que ce caillou cosmique était une chondrite —le terme désignant la majorité des météorites pierreuses— contenant 10% de fer. Ce caillou pourrait fort bien se balader autour de notre Soleil depuis aussi longtemps que la Terre.

Les dernières estimations de la NASA décrivent une roche de 17 mètres de large —avant son entrée dans l’atmosphère— et de 7000 à 10 000 tonnes.