Baleines et développement pétrolier ne vont pas très bien ensemble. Pourtant, deux projets progressent sur des voies similaires, aux deux extrémités du Canada.

Du côté du Pacifique, le projet de pipeline Northern Gateway, qui aboutirait dans la ville de Kitimat, Colombie-Britannique, s’il obtient bientôt le feu vert du gouvernement fédéral. Parallèlement, Ottawa vient d’enlever les rorquals à bosse de la liste des espèces au statut menacé. De Kitimat, il est prévu que le pétrole de l’Alberta soit exporté vers l’Asie et les États-Unis par 220 à 320 super-pétroliers chaque année.

Et au Québec, il y a la pétrolière TransCanada qui s’apprête à forer dans le secteur de Cacouna, dans le Bas Saint-Laurent. Au mois de mai, les bélugas sont très présents dans ce secteur, et il s’agit d’une espèce protégée par la Loi sur les espèces en péril.

TransCanada ferait cet été des relevés sismiques dans le fleuve, afin de déterminer l’emplacement du futur port pétrolier, où aboutirait un futur pipeline acheminant le pétrole de l’Alberta.

La population des bélugas est qualifiée de déclinante: il resterait 880 bélugas dans le Saint-Laurent.

Nos invités:

  • Lyne Morissette, écologiste spécialiste des mammifères marins et PDG de M –Expertise marine.
  • Christian Simard, directeur général de Nature Québec, un organisme à but non lucratif de conservation de la nature.

Écoutez l'émission en cliquant sur le lien audio ci-contre, à gauche.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13h30, sur les six stations régionales de Radio Ville-Marie. Elle est animée par Isabelle Burgun et Pascal Lapointe. Vous pouvez également nous écouter le mardi à 11h à Radio Centre-Ville (102,3 FM Montréal) et vous abonner sur iTunes.

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. Pour en savoir plus sur l'initiative Je vote pour la science, rendez-vous ici. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter.