Mauvaise nouvelle pour la protection de la nature : une cinquantaine de personnes vont perdre leur emploi —un maillon pourtant important de l’économie du Québec, écrit un de nos invités. C’est le sujet de notre émission de cette semaine.

Ces employés du Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs ont été licenciés dans le cadre du plan d’austérité québécois en cours —ce plan qui vise une coupure de 1,3 milliard$ dans l’administration de l’État.

Ces compressions risquent de mettre en péril l’expertise scientifique : protection de la faune, lutte contre le braconnage, amélioration des connaissances et même éducation, c’est tout cela que fait un agent de la faune. On compte aussi des biologistes, dont les travaux touchent par exemple à l’habitat d’une espèce menacée, ou à la préservation d’un milieu naturel.

À Ottawa aussi, on a vu ces dernières années un capital scientifique oeuvrant à la protection de la faune être sacrifié au profit d’autres priorités, plus près de l’économie et des emplois. C’est pourtant un de nos invités qui écrit que «durant notre carrière de scientifiques au service des Québécois, nous avons maintes fois constaté que les meilleures connaissances font les meilleures décisions».

Nos invités :

Écoutez l'émission en cliquant sur le lien audio ci-contre, à gauche.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13h30, sur les six stations régionales de Radio VM. Elle est animée par Isabelle Burgun et Pascal Lapointe. Vous pouvez également nous écouter le mardi à 11h à Radio Centre-Ville (102,3 FM Montréal) et vous abonner sur iTunes.

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. Pour en savoir plus sur l'initiative Je vote pour la science, rendez-vous ici. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et sur Facebook.