Si vous avez pris pour résolution de faire plus de sport cette année, il y a de bonnes chances pour que, comme la majorité des gens, elles ne tiennent pas longtemps. La raison se cache dans notre cerveau : il a plutôt tendance à sauter aux idées qui nous font plaisir... et à négliger la planification.

En d’autres termes, nous serions une espèce « hyper-confiante et optimiste », résume le psychologue britannique Keith O’Brien dans le New Scientist. Face à une idée séduisante — réduire la consommation d’alcool, de café ou de gâteaux, par exemple — nous nous fixons des objectifs avant d’avoir établi un plan pour les atteindre : c’est une « recette pour l’échec ». Un des trucs serait donc d’y aller par étapes. Un autre serait de s’accorder des récompenses quand nous franchissons une étape — il y a même une étude de l’Université de Chicago qui a démontré l’efficacité des récompenses. Selon le New Scientist, seulement 10 % des résolutions tiennent le coup jusqu’en décembre : il faut donc prendre les grands moyens si on veut augmenter nos chances...