Pour éradiquer toute vie sur Terre, il faudrait y mettre beaucoup d’efforts même un astéroïde ou une supernova n’y suffiraient pas, viennent de calculer trois astrophysiciens.

Ils ont en effet calculé ce qui serait nécessaire pour « stériliser » la Terre. Et leur conclusion est : « une fois que la vie a commencé quelque part, elle est très difficile à éradiquer ». Un astéroïde par exemple, plus gros que celui qui a mis fin aux dinosaures, pourrait avoir des conséquences catastrophiques, mais des formes de vie trouveraient le moyen de s’accrocher au fond des océans ou des volcans. Une étoile qui exploserait à proximité — une supernova — pourrait littéralement « stériliser » l’ADN de la grande majorité des espèces vivantes — mais pas de toutes.

L’humain, dans tout cela, reste toutefois fragile, précisent ces trois chercheurs dans Nature. Rien ne garantit que son espèce pourrait survivre à un bouleversement climatique ou cosmique qui détruirait sa civilisation. Mais nous ne sommes pas, et de loin, l’espèce la plus résiliente de la planète, et c’est à ces autres bestioles, par exemple les microscopiques tardigrades, ou oursons d’eau, que se sont intéressés ces astrophysiciens.