L’immunothérapie est utilisée dans la lutte contre le cancer pour mobiliser les défenses immunitaires du corps. Des chercheurs de l’Université Lehigh, en Pennsylvanie, ont décidé d’utiliser cette thérapie pour contrer des cellules étrangères au corps : les bactéries résistantes aux antibiotiques.

Pour ce faire, ils ont combiné un antibiotique, la polymyxine, déjà utilisé pour traiter ces bactéries résistantes avec une épitope, une molécule détectée par les anticorps. La polymyxine adhère à la membrane extérieure de ces bactéries tandis que l’épitope permet à l’anticorps de « s’accrocher » à elle. Les anticorps fixés peuvent ainsi aider à la destruction de la bactérie.

Cet « immunobiotique » permettrait donc d’attaquer la bactérie sur deux fronts via l’antibiotique et le système immunitaire. Cette nouvelle technique n’en serait toutefois encore qu’au stade préliminaire.

 

— Virginie Montmartin