Vous avez exercé votre esprit critique? Vous avez repéré tout un tas d’informations suspectes parmi les 5 extraits publiés hier ? C’est très bien ! Voici notre liste —et nous ne prétendons pas qu’elle soit exhaustive!

Extrait no 1

DDR-1avril18-A2

Quatre petites choses qu’il serait facile de vérifier avant de partager sur les réseaux sociaux cette nouvelle sur le saumon d'élevage…

1- Le site d’où provient cette info, Santé-Nutrition-org : s’agit-il d'un site crédible? Reconnaissons qu’il n’est pas toujours facile de répondre à cette question, avec la quantité de ce qui se publie aux quatre coins du monde. Mais dans ce cas-ci, ce site figure dans le répertoire de nos collègues des Décodeurs qui recense certains des sites les plus reconnus pour leur propension à publier des informations non vérifiées ou carrément fausses. On peut aussi avoir un aperçu général de leur ligne éditoriale —cures miracles, aliments miracles, etc.— en survolant les dernières nouvelles.

2- Est-il pertinent d’insérer ici l’adjectif « respecté »? En science, l’important est de savoir si une opinion s’appuie sur des faits solides, pas si un chercheur est « respecté ». Après tout, même Albert Einstein a commis des erreurs.  

3- Kurt Oddekalv « pense que »: donc, c’est son opinion. A-t-il publié une étude pour l'étayer? C’est ça, bien davantage que son opinion, qui serait déterminant: ça permettrait à d’autres experts de se pencher sur ses données et d’en évaluer la solidité.

4- 15 mètres: quelle est la source de cette info? Un hyperlien serait apprécié.

Extrait no 2

DDR-1avril18-B2

5- Leçon de journalisme: un média sérieux ne jongle pas avec les minuscules et les majuscules dans le titre.

6 - « The corporately-controlled scientific community »: littéralement, la communauté scientifique contrôlée par les grandes compagnies. Expression suspecte pour un texte qui se veut rigoureux. Parce que, scientifique ou pas, ça n’est jamais bon, quel que soit le sujet, de balancer toute une communauté dans le même panier...

Point bonus: si vous êtes allé sur l’article original et avez cliqué sur l’hyperlien (50 percent of the children...). Normalement, ça devrait nous conduire vers une étude, si étude il y a. Or, il s’agit plutôt d’un reportage sur la Dre Seneff. Où on apprend qu’il n’y a pas d'étude, juste une conférence qu’elle a donnée en 2013. Pas vraiment suffisant pour justifier « preuve indéniable » dans le titre.

À bien y penser, méfiez-vous de tout article sur tout sujet scientifique qui affiche « preuve indéniable » dans le titre…

Autre point bonus: si vous avez jugé suspect qu'on puisse « extrapoler à partir d’une courbe » le nombre de cas d’autisme d’ici 2025. Considérant combien l’autisme est difficile à définir, il faudrait plus qu’une conférence donnée en 2013 pour nous convaincre.

Extrait no 3

DDR-1avril18-C

Ici, on vous avait tendu un piège: il n’y a rien de faux dans cet extrait ! Oui, la médecine chinoise affirmait vraiment cela. Ces deux paragraphes ne font que relater un fait historique: rien à redire là-dessus. Par contre, si vous alliez lire la suite du texte, c'était autre chose...

Extrait no 4

DDR-1avril18-D2

7- Aucun hyperlien fourni pour une nouvelle aussi importante? C’est hautement suspect. Un conseil du Détecteur de rumeurs: vérifiez rapidement sur Google News si un média a relayé cette information.

8- Si vous doutez qu’il soit possible de prédire un tremblement de terre deux semaines à l’avance, c’est un bon réflexe. Si vous avez le temps, allez creuser sur un site de vulgarisation de la sismologie. Même Wikipédia pourrait vous aider là-dessus.

9- Dans la même logique, si vous doutez que la NASA ait pour tâche de prédire des tremblements de terre, c’est également un bon réflexe. Si vous avez le temps, allez creuser sur son site.

Point bonus : si vous avez décodé que « Rector scale » était la version mal orthographiée de « Richter scale ».

Extrait no 5

DDR-1avril18-E2

10- Soyez toujours prudent quand vous lisez « petite étude ». Même si c’est un vrai congrès (comme ici) et de vrais scientifiques (comme ici). Comme on l’apprend quelques paragraphes plus loin, 13 personnes ont été testées, dont 8 sont allées jusqu’au bout du mois qu’a duré cette expérience: ce n’est vraiment pas grand-chose. Ça méritera peut-être un reportage... dans quelques années, quand ces chercheurs auront davantage progressé.


Note finale: additionnez toutes vos bonnes réponses, ajoutez les points bonus s’il y a lieu... et accordez-vous 2 points supplémentaires si vous avez fait l’effort, c’est tout à votre honneur !

+++

Aimeriez-vous d’autres exercices de ce genre? Nous pouvons relever —ou abaisser— le niveau de difficulté !