Comment parler de science aux adolescents? Pourquoi rejoindre les adultes avec la culture scientifique ? Quel espoir pour la science et la communication scientifique à l’ère de Trump ? Qu’est-ce que l’éducation aux médias?

Fichier audio

Ce sont quelques-unes des questions à l’ordre du jour des Journées internationales de la culture scientifique, version québécoise de l’évènement français Science & You, qui ont lieu du 4 au 6 mai à l’Université McGill.

Il y aura 8 conférences, 20 panels de discussions, une journée de formation et de nombreuses activités sociales et grand public.

Pour l’occasion, notre dernière émission cette saison se penche plus particulièrement sur l’un des panels, on ne peut plus pertinent à la thématique science et politique qui nous anime: Participation citoyenne et co-réflexion en ligne.

Isabelle rejoint tout d’abord:

Avec l’avènement des technologies de l’information, la démocratie citoyenne s’est transformée. Tout le monde peut, du bout de ses pouces, signer des pétitions, communiquer avec son député ou décider de s’impliquer dans la vie de son quartier. Pour le meilleur ou le pire, comment se vit la participation citoyenne à l’époque d’Internet ?

En matière de consultations publiques organisées par le gouvernement qu’est-ce qui a principalement changé avec Internet ? Pas grand-chose, déplore Mme Tellier. Comme si les gouvernements ne comprenaient « pas trop » ce qu’est la consultation en ligne et ce qu’elle peut apporter. Pourquoi et comment favoriser cette communication? En s’inspirant des villes peut-être, qui sont plus nombreuses à établir un meilleur contact : « dès qu’on parle de proximité, on a de meilleurs résultats » dit-elle.

Isabelle s’entretient ensuite avec:

  • Florence Côté, présidente de Citoyenneté jeunesse et du Forum jeunesse de la région de la Capitale-Nationale: des instances spécialisées en participation citoyenne par et pour les jeunes. En parallèle, Florence complète son externat en médecine à l’Université Laval et siège au CA et au comité exécutif de cette université. Ces dernières années, elle s’est aussi impliquée dans le mouvement étudiant du Québec.

Comment se manifeste la participation des jeunes au sein des instances publiques au Québec? Qu’apporte de différent la parole des jeunes ? Et qu’en est-il des technologies, dont on dit que les jeunes les utilisent brillamment? Quels défis cela pose-t-il pour les échanges entre générations? Beaucoup plus d’avantages que de défis explique-t-elle, ne serait-ce qu’en abolissant les distances.

Les jeunes savent se servir des technologies mais comprennent-ils tous les tenants de ces progrès technologiques, les risques d’une certaine dépendance à l’Internet, les inégalités entre les régions, les « bulles d’information » à l’intérieur desquels on risque de s’enfermer?

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

C’est la dernière émission de la saison —la 9e saison ! — de Je vote pour la science. Vous aimez ce que vous entendez? Vous avez des idées de sujets, des suggestions pour améliorer l’émission, la formule, le traitement des sujets? Écrivez-nous. Aidez-nous à savoir qui vous êtes, vous qui nous écoutez.

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13 h, sur les cinq stations régionales de Radio VM . Elle est animée par Isabelle Burgun. Vous pouvez également nous écouter sur CHOQ-FM (Toronto) CIBO-FM (Senneterre) et CJMD (Lévis).

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. Pour en savoir plus sur l'initiative Je vote pour la science, rendez-vous ici . Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et sur Facebook.