Se satisfaire d’une hausse du climat de 2 à 3 degrés Celsius serait extrêmement dommageable pour l’Arctique — et partant de là,  pour toute la planète. Les changements qui affecteront l’Arctique, qui l’affectent déjà et qui se répercutent jusque sur le pas de votre porte : c’est le sujet de notre émission de cette semaine.

Fichier audio

Inutile de dire que la fonte des glaces va produire une élévation des niveaux des océans et bouleverser les conditions de vie de la faune arctique. On a par ailleurs récemment appris que la fonte du pergélisol risque aussi d’empoisonner les lacs arctiques, en plus de relâcher toujours plus de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Mais le réchauffement de l’Arctique entraînera aussi une multiplication de tempêtes extrêmes beaucoup plus loin au Sud. D’où, érosion des côtes et disparition de milieux vulnérables.

Isabelle Burgun s’entretient avec :

Sont-ils pessimistes sur l’avenir environnemental ? Qu’aimeraient-ils passer comme message à ces chefs de file qui se réuniront à Montréal ce mois-ci pour un Sommet sur la pérennité de l'Arctique ? Quelles mises en garde à ceux qui parlent de développement économique dans le Nord ? Est-ce que les changements que vit l’Arctique faciliteraient l’implantation de la géothermie comme source d’énergie renouvelable ? Concrètement, qu’est-ce que deux degrés de plus, à l’échelle planétaire, signifient pour l'Arctique ? Pourquoi la fonte de la calotte groenlandaise est-elle particulièrement préoccupante ? Les données satellites sont-elles suffisamment précises?  Qu’est-ce que les recherches paléoclimatiques et paléocéanographiques — la spécialité de Mme de Vernal — nous disent sur notre climat et son évolution ?

On connaît moins bien le fond de l’océan arctique que la physionomie de la Lune — Anne de Vernal

+++

En chronique : Eve Beaudin, journaliste et Détectrice de rumeurs pour l’Agence Science-Presse. Elle nous parle d’un mythe récemment exploré : l’utilité du bilan de santé annuel.

+++

Ceci est la dernière émission de la 10e saison de Je vote pour la science. Si vous nous écoutez à Radio VM, nos émissions seront en rediffusion tout l'été. Vous pouvez par ailleurs retrouver toutes les émissions de la saison (et des précédentes) ici.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13 h, sur les cinq stations régionales de Radio VM . Elle est également rediffusée pendant la semaine. Elle est animée par Isabelle Burgun. Recherche pour cette émission: François Cartier. Vous pouvez également nous écouter sur CHOQ-FM (Toronto) CIBO-FM (Senneterre) et Radio-Fermont.

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. Pour en savoir plus sur l'initiative Je vote pour la science, rendez-vous ici . Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et sur Facebook .