Chaque année, au début décembre se déroule la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques. C'est l'événement annuel à ne pas manquer pour tout ceux qui s'intéressent de prêt ou de loin à la question des changements climatiques et des efforts nationaux et internationaux mis en place pour leurs faire face. C'est à cette rencontre, en 1997, lors de la troisième Conférence des Parties (COP3) qu'un cadre travail général a été défini, un cadre de travail avec des cibles précises de réduction de gaz à effet de serre pour les pays développés. C'est alors que le Protocole de Kyoto est né !

Cette année, environ 8000 délégués sont attendus pour participer à la conférence des parties (COP-14). De ce nombre, nous serons environ 500 jeunes provenant de 54 pays de partout à travers le monde. Pour ma part, je fais partie de la Délégation de la Jeunesse Canadienne et je vous invite donc à consulter régulièrement ce blogue pour vous informer du déroulement des conférences. Ce blogue tentera d’être à la fois pédagogique, informatif et ludique. Certains de ces blogs iront en profondeur et satisferont les connaisseurs, d’autres seront plus léger et permettra aux néophytes de se familiariser avec les enjeux.

Mais tout d’abord quelques mots sur Poznan, où plutôt sur sa place par rapport aux conventions internationales sur les changements climatiques. Il faut comprendre qu’en 2005, à Montréal sous la direction de Stéphane Dion, alors Ministre de l’environnement, un agenda a été défini pour une entente Post-Kyoto. Deux ans plus tard, en 2007, la Bali "roadmap" marquait le pas pour les futurs ententes. Le Protocole de Kyoto arrivant a échéance d’ici 2012, il fallait s’assurer d’une transition en douceur. L’enjeu principal étant de trouver un terrain d’entente où les pays signataires du Protocole de Kyoto établiraient des cibles de réduction à court et moyen terme. Globalement, on doit définir un nouveau cadre Post-Kyoto à la prochaine COP-15 à Copenhague en 2009. La rencontre de Poznan est donc la dernière ligne droite avant une nouvelle entente internationale sur le Climat. Ce n’est pas peu dire, mais comme nous le verrons au cours des 20 prochains jours, Poznan est beaucoup plus que cela !