Petite histoire trouvée chez bioephemera, et encore une fois passée inaperçue dans nos médias… Le mois dernier, un astéroïde nous a frôlé. Littéralement. L’objet céleste, répondant au poétique nom de 2009 DD45, avait été remarqué par des astronomes australiens le 27 février dernier, trois jours seulement avant de passer à proximité de la Terre.

La « proximité » demeure évidemment une question bien relative. L’astéroïde serait passé à environ 65 000 kilomètres de notre planète. Ça semble beaucoup? La distance entre la Terre et la Lune est environ six fois plus importante, à 385 000 kilomètres… Si la Terre croise fréquemment des corps célestes, une distance aussi faible constitue toutefois un fait plutôt inusité.

La quasi-collision en vidéo:

Le diamètre estimé de 2009 DD45 serait de 40 mètres. Un impact avec la Terre n’aurait pas anéanti la planète, mais aurait certainement pu faire des dégâts considérables, selon le point d’impact. La taille de l’astéroïde est assez similaire à celle d’un autre qui avait percuté la Terre en 1908, que l’on connaît aujourd’hui comme l’événement de la Toungouska. L’impact ayant eu lieu au milieu de la forêt sibérienne, il n’avait heureusement pas fait de victimes, mais avait détruit la forêt sur un rayon de 20 kilomètres et causé des dégâts sur plusieurs centaines de kilomètres. La déflagration avait pu être entendue à plus de mille kilomètres…

Bien sûr, ce genre de rencontre céleste n’est pas inhabituel. Mais c’est toujours avec un petit frisson que l’on accueille l’éventualité d’une collision. Espérons seulement que l’Univers ne nous envoie pas trop souvent de surprise du genre!