Aqua est un mot latin signifiant « eau ». Aqua était également le nom d’un groupe pop scandinave qui a connu un certain succès dans les années 1990. Mais maintenant, Aqua est aussi le titre d’une exposition qui prend l’affiche dans quelques jours au Centre des sciences de Montréal.

L’exposition est une initiative de la fondation ONE DROP, de Guy Laliberté, qui se donne pour mission de « lutter contre la pauvreté en favorisant l’accès à l’eau et en sensibilisant les personnes et les communautés à la nécessité de se mobiliser afin que de l’eau de qualité soit accessible à tous en quantité suffisante, aujourd’hui et demain ». La fondation souhaitant sensibiliser les gens entre autres par le biais d’initiatives culturelles et artistiques, Aqua s’inscrit donc dans cette lignée. En s’adressant ainsi à un jeune public – l’exposition vise d’abord les 10-14 ans – ONE DROP espère laisser une trace indélébile chez les adolescents, un groupe très réceptif aux idées nouvelles et qui deviendra les décideurs de demain.

Peu de détails sont encore connus concernant l’exposition. En fait, elle sera en période de rodage pendant le premier mois, et ses créateurs l’adapteront en fonction des commentaires des visiteurs. Pour le moment, on promet une expérience immersive (le jeu de mot est de moi), alliant projections, musique et installations d’eau. Sachant que le fondateur du Cirque du Soleil produit généralement des œuvres spectaculaires et émouvantes, et si le contexte muséal ne constitue pas une entrave à sa créativité débridée, on peut supposer qu’il en sera de même avec Aqua.

Aqua, au Centre des sciences de Montréal, du 15 avril au 7 septembre 2009.