Laquelle est la plus grande invention, l’insuline ou la poutine ? Voilà comment des sondeurs ont constitué des palmarès, en demandant à des répondants de comparer des inventions entre elles. Or, s’ils ne nous révèlent pas grand-chose sur l’histoire de la technologie, ils révèlent davantage sur la culture matérielle des répondants, qui devaient donner leurs préférences pour telle ou telle autre invention.

Loin de l’univers du Néandertal

L’histoire universelle est jalonnée d’inventions qui sont apparues, siècle après siècle, depuis que le Néandertal, au Paléolithique, alluma des feux et tailla des silex. Plusieurs d’entre nous avons une opinion à propos de celles qui, dans l’avènement de notre civilisation matérielle, ont été les plus déterminantes. Deux sondages, conduits au Royaume-Uni et au Canada, déclinent ces inventions déterminantes, en ordre décroissant d’importance. 

Pour établir ces palmarès, il faut bien sûr une liste d’inventions, auxquelles on peut ajouter le nom d’un inventeur et la date à laquelle il a ingénié son invention. Nous avons matière à nous instruire un trait, tout en nous amusant à voir dans quel ordre les inventions apparaissent. Je mets tout de suite en garde ceux qui pensent au feu et au silex du Néandertal : ceux-ci se situent à des milliers d’années de l’univers matériel des répondants des sondages. La majorité des répondants pensent, en effet, à des inventions des deux cent dernières années, et en particulier à celles de la société de consommation de masse. 

Si vous buvez du thé, enlevez vos bottes

Une entreprise de distribution de grande surface, qui avait des visées commerciales, commanda un sondage auprès des Britanniques. Elle posa une question un brin déterministe et fataliste : quelles inventions on changé le monde pour toujours ? Je serais bien embêté d’y répondre, puisque je ne connais pas ce qui adviendra des inventions dans le futur. Sans avoir de scrupules pour si peu, des Anglais répondirent la roue, l’avion et l’ampoule à incandescence. D’autres nommèrent des inventions, qu’ils ne tirèrent pas du manuel d’histoire, mais de leur univers matériel. 

Les appareils électroniques arrivent en tête : il s’agit de l’internet, de l’ordinateur, du téléphone et, en particulier, du modèle iPhone. Avec de telles réponses, il n’est pas surprenant que d’aucuns croient que nous vivons dans une ère de changements technologiques dramatiques. Les objets domestiques, tels la machine à laver, le chauffage central et le réfrigérateur, font bonne figure, sans doute parce qu’ils ajoutent au confort de la vie. Les inventions médicales forment un autre groupe ; par exemple, nous avons la pénicilline, la pilule contraceptive et les antidouleurs.  

En avançant dans ce palmarès, je recense des inventions qui appartiennent typiquement à la culture anglaise. Nous avons le sachet de thé, que les Britanniques utilisent pour leur cérémonial quotidien, et les bottes Wellington, que tout bon campagnard se doit de porter avec la casquette en tweed à carreaux. Si ces inventions n’ont pas changé le monde à jamais, elles ont certainement changé la culture matérielle des Britanniques. Ah oui ! Il ne faut pas oublier la toilette à chasse d’eau, une invention anglaise sans cesse perfectionnée depuis le seizième siècle. 

Les petites quilles, une grande invention

De l’autre côté de l’Atlantique, un télédiffuseur posa par voie de sondage une question nationaliste, dans le cadre d’une émission de divertissement à forte audience. Quelles sont les plus grandes inventions canadiennes ? Et non ! La poutine ne figure pas dans la liste des trois premières inventions. Il s’agit de l’insuline, du téléphone et de l’ampoule. Rien de bien original, ici, puisque l’on trouve ces inventions dans plusieurs autres palmarès de la technologie. La suite du palmarès promet, elle, de nous révéler quelques surprises. 

Les répondants donnèrent de l’importance au domaine de la médecine, puisque, outre l’insuline, ils préférèrent le régulateur cardiaque, la chaise roulante électrique et le traitement anti-cancer au Cobalt-60 à d’autres inventions sans doute plus triviales. Deux inventions vestimentaires occupent le haut du palmarès, soit la brassière de marque Wonderbra, qui met en valeur la forme des poitrines féminines, et la fermeture éclair. Enfin, les répondants choisirent quelques techniques tels la vis Robertson, le langage de programmation Java, le système de fuseaux horaires et le microscope électronique. 

À l’image des Anglais, les Canadiens ont proposé de placer quelques inventions typiques dans le palmarès. C’est la poutine, la poignée rétractable des cartons de bière, les reprises instantanées de scènes télévisées — très utile pour voir comment un but a été compté au hockey — et le masque de gardien de but. D’ailleurs, je suspecte plusieurs Canadiens d’être capables d’utiliser toutes ces inventions à la fois, en particulier le samedi soir. Deux inventions originales, qui nous projettent loin de la société de consommation de masse, sont le canoë d’écorce et le jeu de crosse, dont les origines se perdent dans l’histoire immémoriale des premières nations d’Amérique.  

Quelle invention occupe la quatrième position du palmarès, après l’insuline, le téléphone et l’ampoule ? Il s’agit d’un divertissement familial tellement apprécié, parce qu'il comporte une boule plus petite que le jeu régulier, et cinq quilles au lieu de dix, que les Canadiens l'ont choisi comme l'une des plus grandes inventions, le jeu des petites quilles.