Venez en apprendre davantage sur mon milieu de travail et d’étude!

À l’échelle planétaire, les maladies infectieuses sont responsables de 17 millions de décès par année, ce qui représente un tiers de la mortalité mondiale. Bien que des progrès immenses aient été réalisés dans la lutte contre ces maladies, plusieurs problèmes persistent toujours. À titre d’exemple il y a l’usage massif des antibiotiques qui a engendré de graves problèmes de résistance, ainsi que l’émergence de nouvelles maladies infectieuses comme l’influenza H5N1 et H1N1 , le SRAS , le C. difficile , les bactéries multirésistantes SRAM et ERV , etc. Devant ce constat, il est primordial de focaliser la recherche sur le développement de nouveaux composés anti-infectieux, combiné à de nouvelles thérapies. C’est dans cette idéologie que l’Axe des maladies infectieuses (infectiologie) du Centre de recherche clinique Étienne-LeBel (CRC) prend racine.

L’Axe en infectiologie est l’une des 12 divisions médico-scientifiques du CRC et elle repose sur une étroite collaboration interinstitutionnelle et multidépartementale. En effet, en plus des chercheurs du CRC, l’Axe compte parmi ses membres des chercheurs cliniciens et fondamentaux provenant du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke et de deux facultés de l’Université de Sherbrooke, soit la Faculté de médecine et des sciences de la santé et la Faculté des sciences.

L’ensemble des travaux des chercheurs de l’Axe sont orientés sur les pathologies infectieuses causées par les bactéries, les virus, les prions et les mycètes. Les principales disciplines couvertes par ces travaux sont la microbiologie-infectiologie, la biologie moléculaire et cellulaire, l’épidémiologie et la biochimie. Ayant comme objectif commun l’application en milieu clinique, les travaux de l’Axe visent essentiellement la prévention, la détection, le diagnostic, la vaccination et le traitement des maladies infectieuses. L’ensemble des travaux des chercheurs de l’Axe en infectiologie devrait non seulement permettre une meilleure compréhension des mécanismes qui régissent la dissémination, la multiplication et la pathogenèse des agents infectieux, mais aussi permettre le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques et prophylactiques.

La formation aux études supérieures et postdoctorales dispensées par les professeurs-chercheurs de l’Axe, intègre un apprentissage interdisciplinaire au niveau pratique et théorique, tout en favorisant un contact quotidien et familier entre les étudiants, les chercheurs et les professionnels de recherches. Bien qu’elle varie en fonction des intérêts de recherche propre à chacun des professeurs-chercheurs, la formation académique dispensée dans l’Axe d’infectiologie vise essentiellement à former des scientifiques qui travailleront dans le domaine des sciences biomédicales et des maladies infectieuses.

______

Patrick D. Paquette, microbiologiste, RMCCM Consultant en prévention des infections

Suivez-moi sur Twitter: @patdpaquette │ Courriel: patrick.d.paquette1@gmail.com