Inoubliable!

Le 23 novembre dernier j’ai eu la chance de visiter l’aquarium d’Atlanta http://www.georgiaaquarium.org dans l’état de Géorgie. Merci la vie!

Avec ses 10 millions de gallons d’eau, c’est le plus gros aquarium au monde! À noter, Atlanta est au milieu des terres…

J’ai également eu la chance incroyable de plonger dans un bassin de 6.5 millions de gallons d’eau. En fait, cette piscine fait 86 mètres de longueur par 57 mètres de largeur et 9 mètres de profondeur. Hum..c’est assez gros disons, assez pour abriter près de 7 000 poissons dont des raies mantas, des requins marteaux et… 4 requins-baleines.

Le requin baleine: le plus gros poisson au monde!!! Ceux de l’aquarium d’Atlanta sont des juvéniles qui font environ 6 mètres de long et qui pèsent entre 907 et 1507 kilos. Ils ont été sauvés des eaux et surtout de l’appétit asiatique que suscitent leurs nageoires dorsales (pour la soupe) et leur chair qui aurait la consistance du tofu.

Plonger dans ce bassin est toute une aventure! Ça permet de côtoyer de près des espèces qui demeurent très difficiles à apprécier en milieu naturel. Ceci dit, c’est plutôt rare qu’on ait envie de s’acoquiner avec des requins marteaux dans la mer…je parle pour moi en tout cas… et nos maîtresses de plongée avaient les petites bêtes à l’œil, au cas où elles auraient voulues s’approcher.

Le requin baleine n’est pas dangereux malgré ses fort nombreuses dents qu’il utilise pour filtrer sa nourriture (à ce qu’il semble) et sa gueule impressionnante qui peut mesurer près de 2 mètres. Avec un gosier pas plus gros que le poing, ce géant des mers chaudes et tempérées se nourrit seulement de plancton et de petits poissons mais en très grande quantité…plus de 8 kilos de nourriture par jour (à l’aquarium).

C’est pas mal plus qu’un gros toutou ça!

Les requins baleines du Georgia Aquarium sont nourris « à la main » par des naturalistes qui sillonnent la piscine dans un bateau gonflable. Ils placent la nourriture dans un contenant au bout d’une perche et ils incitent les poissons à gober la nourriture… en suivant le guide. Cet exercice permet à la grosse bibitte de conserver une certaine habileté à bouger pour filtrer sa nourriture. Les naturalistes peuvent en même temps entraîner progressivement les poissons (ben oui ça s’entraîne) à se placer dans un espèce de « corral » et à « rester ». Dans cette cage de contention « douce » les vétérinaires peuvent prendre des mesures, prélever des échantillons et administrer des soins.

À l’aquarium, ces poissons d’eau salée, migrateurs, sont en captivité et « en vedette » pour deux raisons: sensibiliser le public à leur existence ET à la précarité de leur existence (ils sont évidemment surpêchés) et permettre aux scientifiques d’en découvrir un peu plus sur ces grosses bestioles qui étaient, il n’y a que quelques mois de ça, pratiquement inconnues.

Pour plonger dans le bassin, il faut avoir une certification de plongeur sous-marin. Ceux qui n’ont pas de certification peuvent nager en surface dans le bassin. C’est une expérience inoubliable dans tous les cas, que je recommande chaleureusement même si l’eau est assez frette merci! On se réchauffe vite par contre….croyez-moi!!

La visite de cet aquarium vaut vraiment le détour, même en restant bien au sec vous y découvrirez mille trésors! C’est une institution à but non lucratif (financée entre autres au départ par Home Depot) et des gens dévoués (2000 bénévoles par exemple), extrêmement accueillants et compétents vous y attendent.

Si vous désirez plus d’informations, ça me fera plaisir de répondre à vos messages.