« Nous ne vous promettons pas que notre gel douche rehaussé de phéromones va faire en sorte que des hordes de femmes en manque de sexe vont vous attaquer… mais si c’est ce que vous cherchez, c’est une option à considérer »...

C'est ce qu'annonce le site Web http://www.getmagnetic.com de mise en marché du gel douche pour hommes Magnetic de Dial. Peut-on vraiment espérer que pour la modeste somme de 5,50 $, un gel douche « infusé de phéromones » et de « stimulant d'attirance » va bouleverser la vie sociale des hommes en mal d'amour? J'en doute mais il vaut vraiment la peine d'examiner avec plus de détails ce produit, dont l’un des composés est un stéroïde, l'androstadienone, soit la « phéromone » en question.

Les phéromones sont une catégorie de molécules utilisées dans le monde animal comme moyen de communication. On les retrouve chez les insectes où une de leurs fonctions principales est d'agir comme attirant sexuel, normalement par la femelle de l'espèce pour signaler sa présence au mâle. Des phéromones ont aussi été identifiées chez les mammifères et, en particulier, chez le cochon. Dans ce cas par contre, la phéromone, ou plutôt les phéromones - car il ya en au moins deux, l'androsténol et l'androsténone -, sont émises par l'haleine du cochon mâle (le verrat) pour attirer la femelle (la truie). Ces deux phéromones sont également présentes dans les truffes. Ceci pourrait expliquer pourquoi les truies détectent si facilement la présence de truffes, ces champignons si appréciés des gourmets. En fait, la pauvre truie cherche son petit ami sous terre et est bien déçue lorsqu'elle déterre plutôt un champignon. Il est intéressant de noter qu’on a trouvé des applications commerciales à l'androsténone. Il est l'ingrédient actif dans le boarmate, un produit utilisé par les éleveurs de porcs pour faciliter l'insémination artificielle des truies.

Quand les scientifiques ont découvert que l'androsténol est l’une des composantes de la sueur des hommes, ils se sont demandé si la molécule pouvait aussi agir comme phéromone et serait capable d'attirer les femmes. Plusieurs études ont été réalisées afin de vérifier cette hypothèse et ont mené à des résultats plus ou moins concluants. Or, par la suite, on a également détecté la présence dans la sueur de l’homme d’un autre stéroïde de la même famille, l'androstadienone. Certaine études (http://www.scientificamerican.com) suggèrent que ce composé, lui, est capable de provoquer une réponse physiologique chez les femmes. Elle agit notamment en élevant le niveau de cortisol, hormone associée à l'humeur et à l'excitation sexuelle.

La publicité pour le gel douche Dial Magnetic a été construite sur la base de ces études. Mais d'après les scientifiques du Monell Chemical Senses Center de Philadelphie, spécialistes de la question, tout cela est de la foutaise. D'après eux, les humains ne possèdent pas d'organe voméronasal, l'organe qui, chez les animaux, est spécialisé dans la détection des phéromones. Selon eux, les études qui indiquent que l'androstadienone aurait un effet sur les femmes ne sont pas fiables. Elles auraient été mal conçues et réalisées avec trop peu de participants.

Mais même si l'androstadienone avait cet effet, ce n'est pas très logique de l'incorporer dans un gel douche. Le rôle de ce dernier n'est-il pas justement de débarrasser des composés présents dans la sueur et en particulier, l'androstadienone?

À ma connaissance, le Dial Magnetic n'est pas encore disponible au Canada. Mais même s'il parvient jusqu'à chez nous, je n'ai pas l'intention de me précipiter pour en acheter. Je vais plutôt me fier à mon charme naturel!

- Le site de l' Organisation pour la science et la société de l'Université McGill .