La recherche engagée et critique reste inconfortable et dangereuse, mais paraît d'autant plus nécessaire à la démocratie

Une histoire très dérangeante se produit en ce moment à Madison, Wisconsin où des politiques très conservatrices menacent les droits fondamentaux des travailleurs et ont suscité une mobilisation très importante de la population. Un professeur d'histoire de l'Université du Wisconsin, Bill Cronon, a décidé d'ouvrir un blog pour informer davantage ses concitoyens sur l'origine de ces politiques conservatrices. Son long texte présente de manière détaillée une organisation conservatrice et très exclusive (American Legislative Exchange Council) qui rédige des projets de loi très à droite en vue de les proposer aux élus républicains des différents États, poussant ainsi les Républicains vers l'extrême-droite. Cet article de blogue a été lu immédiatement par des centaines de milliers de personnes. Quelques jours plus tard, son université a reçu une lettre exigeant d'avoir accès à tous ses messages courriel. Selon lui, c'est une tentative d'intimidation pour le freiner dans ses recherches sur les liens entre le parti républicain et cette organisation quasi-secrète: "I’d be willing to bet quite a lot of money that Mr. Thompson and the State Republican Party are hoping that I’ve been violating a university policy so they can use my own emails to prove that I’m a liberal activist who is using my state email account to engage in illegal lobbying and efforts to influence elections. By releasing emails to demonstrate this, they’re hoping they can embarrass me enough to silence me as a critic."

Bill Cronon a reçu de nombreux appuis, dont un éditorial dans le New York Times le 25 mars 2011.

Voici une autre analyse de l'affaire et de ce qu'elle révèle sur la fragilité de la liberté d'expression aux États-Unis, mais aussi sur la nécessité que les chercheurs, quelque soit leur discipline, continuent à s'engager dans des recherches critiques du pouvoir malgré l'intimidation qui peut s'ensuivre.

Mise à jour du 1er avril: voici les réponses des avocats de l'Université du Wisconsin à la demande des Républicains: http://scholarcitizen.williamcronon.net/2011/04/01/uw-madison-balancing-test/