L’espoir. L’espoir de remarcher un jour, l’espoir de recouvrer la vue, l’espoir d’améliorer sa qualité de vie. Voilà pourquoi, malgré le manque de preuves scientifiques, des milliers de Nord-américains et d’Européens s’envolent chaque année pour le bout du monde et par le fait même deviennent des touristes médicaux.

Une industrie en pleine croissance Depuis quelques années, les recherches sur les cellules souches laissent entrevoir un avenir prometteur quant au traitement de plusieurs maladies dégénératives comme le Parkinson ou même de blessures survenues lors d’accidents comme les lésions de la moelle épinière. De nombreux pays comme la Chine et la Thaïlande profitent de cet engouement et y ont développé une industrie lucrative nommée tourisme médical. Certaines cliniques chinoises se sont même vantées de recevoir jusqu’à 10 000 patients par année. Ces cliniques laissent entendre qu’elles peuvent traiter un grand nombre de maladies incurables comme le diabète, l’autisme, la dégénérescence maculaire et plusieurs autres. Ces traitements se révèlent extrêmement coûteux. Les patients doivent débourser plusieurs dizaines de milliers de dollars pour un seul traitement dont l’efficacité n’a pas été prouvée et qui comporte des risques.

De nos jours, internet facilite l’accès à plusieurs informations. Une personne malade en quête de guérison peut rapidement trouver l’une de ces cliniques juste en tapant sur google «stem cell therapy». La communauté scientifique s’inquiète, car les recherches et les études cliniques sur les traitements par cellules souches en sont encore pour ainsi dire au stade embryonnaire. Dans un domaine aussi complexe que la recherche sur les cellules souches, il est impossible d’avoir des résultats du jour au lendemain. Par ailleurs, les résultats de ces cliniques reposent entièrement sur les témoignages de ses patients et non sur des études prouvées et révisées par des pairs.

Une incitation à la prudence

Dans un rapport publié en juin 2010, la Société internationale pour la recherche sur les cellules souches recommandait aux personnes qui projettent d’avoir recours à de tels traitements de faire preuve de prudence. De plus, pour aider les personnes à faire des choix éclairés, la société mettait en ligne le site www.closerlookatstemcell.org. Évidemment, cela peut sembler bien simple, mais lorsqu’on est confronté à la maladie le choix s’avère difficile.

Sophie T.

Ce billet a été écrit dans le cadre d'un travail d'équipe pour le cours RED2301 - Problèmes de vulgarisation, donné par Pascal Lapointe, à l'Université de Montréal à la session d'hiver 2011.