Des compagnies prétendent lancer des inventions révolutionnaires sur le marché. Ne soyons pas dupes. En fouillant un peu dans le passé, on se rend compte que ces inventions ont déjà été imaginées… il y a près de cent ans. Cela nous rappelle qu’il peut s’écouler beaucoup de temps entre une idée et sa mise en marché.

Le visiophone

De grands manufacturiers d’appareils téléphoniques proposent la fonction du visiophone. Dans les publicités, on voit tantôt un homme d’affaire qui s'émouvoir des premiers pas de sa fille, que surveille la mère. Tantôt un adolescent, ahurit et explosif, se vante de ses exploits de sport d’hiver, un visiophone à la main.

On avait déjà imaginé cette possibilité, il y plus de cent ans, mais en utilisant d’autres références culturelles. Un artiste illustra des hommes élégants à moustache s’entretenir avec une demoiselle, parée de sa plus belle robe et coiffée d’un chapeau que seules les reines portent encore. L’invention deviendra une réalité, selon eux, en l’an 2000.

Des inventeurs avaient alors avancé l’idée du visiophone. Dès les années 1880, ils s’ingéniaient à transmettre le son et l’image à distance. Quelques décennies plus tard, ils mirent au point les premiers appareils expérimentaux. Des fils reliaient un jeu de deux téléphones, deux caméras et deux écrans.

Des ingénieurs de la compagnie American Telephone and Telegraph opérèrent le premier visiophone en 1927. Le service des postes allemandes offrit de 1936 à 1940 un service régulier de visiophone à partir de ses bureaux de poste. Or, il fallut attendre plusieurs autres systèmes, et quelques démonstrations, avant que se répande la visioconférence dans les grandes entreprises, au milieu des années 1980.

Les automobiles sous-marines et volantes

Des artistes d’il y a cent ans se représentaient également des voitures qui allaient sous l’eau ou qui s’envolaient dans les airs. Les voitures sous-marines devaient permettre de contempler les fonds océaniques. Les voitures volantes devaient résoudre les problèmes de congestion urbaine.

Deux Américains conçurent en 1937 un appareil qui tient de l’avion, mais qui offre les avantages de la voiture. Après la Seconde Guerre mondiale, plusieurs tentatives de mises en marché se soldèrent par un échec commercial. Aujourd’hui, on compte plus d’une dizaine de types d’automobiles volantes en offre sur le marché ou à titre expérimental.

L’automobile sous-marine fait déjà le plaisir de quelques amateurs de la vie sous-marine. Au Japon, une société commercialise une voiture, à l’habitacle étanche, qui s’enfonce sous l’eau, comme s’il s’agissait d’un aquarium pour humains. Aux États-Unis, les concepteurs d’un véhicule amphibie ont préféré un habitacle ouvert, qui mouille immanquablement les passagers. Il faut enfiler des lunettes et un masque de respiration avant de plonger !