Publicité

Autre action

Blogue

Fracturation hydraulique: le gouvernement français dit non

Jérémy Bouchez, le 16 septembre 2012, 15h30

La fracturation hydraulique interdite en France.

Technique de la fracturation hydraulique (Toban Black via Flickr)
Cliquer sur la photo pour agrandir
Technique de la fracturation hydraulique (Toban Black via Flickr)

Le 14 septembre dernier, François Hollande a clairement signifié que le gouvernement français avait décidé de fermer la porte à la fracturation hydraulique.

Lors de la Conférence Environnementale qui s’est déroulée les 14 et 15 septembre, le président français et son gouvernement ont donc pris une décision sage et éclairée basée sur les plus récentes études scientifiques et évaluations environnementales.

Gageons que les industries pétrolières et gazières vont tout faire pour revenir à la charge dans quelque temps. Il convient donc de ne pas relâcher la pression face à des lobbys qui cherchent par tous les moyens à réaliser des profits rapides sans évaluer les conséquences environnementales et sanitaires du procédé d’extraction des gaz de schistes par la technique de la fracturation hydraulique.

Rappelons qu’une étude importante aux États-Unis avait été publiée l’année dernière dans la prestigieuse revue états-unienne Proceedings of the National Academy of Science. (Pour les mordus, l’article intégral est disponible ici).

Malgré les démentis de l’industrie, l’étude fait clairement un lien entre la présence de fortes quantités de gaz naturel dans les aquifères aux États-Unis (des concentrations pouvant même conduire à une explosion) et la proximité de puits d’extraction utilisant la technique de fracturation hydraulique.