Publicité

Autre action

Blogue

Blogue ta science

L’âge légal de consommation d’alcool

Blogue ta science, le 7 février 2013, 13h15

L’âge auquel on peut légalement boire de l’alcool diffère d’une région à l’autre du globe.

© Nikita Buida | Dreamstime.com
Cliquer sur la photo pour agrandir
© Nikita Buida | Dreamstime.com

Savais-tu que Blogue ta science est notre blogue pour les jeunes qui aiment la science?

Tu as aimé ce billet? Tu as des questions? Tu possèdes des informations sur ce sujet et tu aurais envie de les partager? Alors viens nous en parler!

Comment? Tu dois d'abord te créer un profil sur le site puis revenir ici écrire ton commentaire (n'oublie pas de le sauvegarder).

Reviens ensuite visiter la page dans quelques jours pour voir si on a répondu à ta question dans la chaîne des commentaires!

Aux États-Unis, il a varié au cours des années et selon les États, ce qui permet de faire des comparaisons éclairantes (notons que depuis 1988, il a été établi à 21 ans dans l’ensemble du pays).

Plusieurs études démontrent qu’élever cette limite entraîne des effets positifs à court terme, notamment la réduction du nombre d’accidents de la route et de suicides chez les jeunes.

Récemment, des chercheurs américains se sont penchés sur les effets de l’abaissement de cette limite sur les habitudes de consommation d’alcool à l’âge adulte.

Leurs résultats sont éloquents.

Lorsque la loi permet aux individus de boire de l’alcool à un âge inférieur à 21 ans, ceux-ci boivent rarement de façon modérée et prennent souvent des cuites.

Par conséquent, ils risquent de souffrir davantage d’alcoolisme et d’abuser d’alcool et de drogues, dans les années qui suivent.

Cette recherche a aussi révélé que ce sont les hommes —et plus particulièrement ceux qui ne fréquentent pas l’université— qui bénéficient le plus d’une élévation de l’âge légal de consommation d’alcool.

Les campagnes de sensibilisation devraient tenir compte de ces données et informer, non seulement les étudiants universitaires, mais bien tous les jeunes sur les risques à court et à long terme de consommer de l’alcool.

- Marie-Claude Ouellet