Je me suis souvenue récemment que l'Univers était un chouette endroit. J'ai donc décidé de partager avec vous quelques images de ses beautés.

Je suis (apprentie) astrophysicienne : quand on me demande ce qui est beau dans l'Univers, je pense tout de suite aux nébuleuses, aux galaxies, à la parfaite harmonisation des astres. Mais pour cette petite série, je voudrais commencer sur notre chère planète.

Qui n'a jamais eu le souffle coupé devant une photo d'aurore boréale ? Pour ceux qui ont eu la chance d'y assister « en vrai », emmitouflés dans de chauds vêtements, ce doit être un souvenir inoubliable ! Le crépitement des aurores résonne, les couleurs dansent. Pour être exacte, une aurore polaire peut-être « boréale » dans l'hémisphère nord ou « australe » dans la partie sud du globe. Comme son nom ne l'indique pas, elle peut être visible même au niveau de l'équateur lorsque les bonnes conditions sont réunies. Bien sûr, le phénomène concerne en particulier les régions proches des pôles. Des pôles magnétiques (ceux qui attirent nos boussoles) en particulier, même s'ils ne diffèrent que peu des pôles géographiques. Les aurores polaires sont aussi présentes le jour, mais ne sont visibles que la nuit.

Une aurore est toujours liée à une éruption solaire : une bouffée de particules solaires chargées électriquement s'échappe du Soleil et parvient quelques jours plus tard au niveau de la Terre. Celle-ci est protégée par un champ magnétique qui nous protège habituellement des colères solaires (le vent solaire a lui seul pourrait souffler notre atmosphère!). Lorsque les particules chargées arrivent à ce niveau, elles ne peuvent traverser ce bouclier magnétique mais suivent les lignes du champ magnétique et atteignent les pôles, moins protégés. Elles entrent alors en collision avec les atomes de la haute atmosphère et les excitent (on parle d'ionisation). Un tel atome excité retrouve son état de repos en un instant en émettant de la lumière, dont la longueur d'onde ou couleur dépend de sa nature. De nuit (de préférence sans Lune!), cela crée ces couleurs magnifiques qui forment une aurore polaire ! Comme la nature des atomes de l'atmosphère (majoritairement azote, oxygène et hydrogène...) dépend fortement de l'altitude, cela explique la présence de grandes nappes de couleurs distinctes, du vert dû à l'oxygène au bleu et rouge de l'azote.

De quoi alimenter les légendes...