Une lettre à l'éditeur soumise il y a cinq mois apparaît officiellement dans la plus récente publication du journal scientifique où l'article visé a été initialement publié. Cette nouvelle me rappelle un billet écrit il y a maintenant plusieurs mois qui demeure toujours d'actualité. Revoici ce billet dans son intégralité afin de pouvoir en discuter avec vous.

Plusieurs journaux scientifiques permettent de publier rapidement des commentaires après la publication d’un article. Ces commentaires apparaissent seulement sur le site web des journaux ou sont publiés (avec ou sans réponse des auteurs du papier visé par le commentaire) dans une section spéciale du journal (correspondance, lettre à l’éditeur, etc.).

Je trouve cette option très intéressante car je suis parmi ceux qui croient fortement que notre travail n’est pas terminé après qu’un papier soit accepté pour publication dans un journal scientifique. Une discussion post-publication en ligne permet d’échanger rapidement sur certaines problématiques d’une étude. Encore plus important, la réponse à une critique post-publication permet d’apporter les nuances ou détails nécessaires afin de préciser l’interprétation (si nécessaire) du papier.

La démarche officielle pour une lettre à l’éditeur ou un commentaire a toujours été la soumission du commentaire au journal, l’acceptation (ou non) du commentaire par l’éditeur et la publication du commentaire (avec ou sans réponse) dans une parution ultérieure du journal. Ces différentes étapes peuvent prendre des semaines et même des mois…allô la spontanéité !! C’est pour cela que l’échange en ligne des commentaires sur un papier me semble intéressant!

Cependant, plusieurs de ces commentaires publiés en ligne demeurent sans réponse par les auteurs des papiers visés. Pourquoi? Les auteurs ne veulent pas faire de suivi? Ils ne sont pas capables de répondre aux commentaires? Ou encore pire, ils ne sont pas intéressés ? Je trouve cela très dommage car cette possibilité de communication post-publication demeure une excellente possibilité de discuter entre chercheurs.

Je viens également d’expérimenter d’autres problèmes avec le commentaire en ligne. Dans le premier cas, notre commentaire soumis n’est apparu qu’une dizaine de jours après sur le site web ! De plus, j’ai voulu en soumettre un deuxième cette semaine, mais le journal a un problème de serveur…et je n’ai toujours pas eu de suivi!

Alors, est-ce que la communication post-publication en ligne est plus rapide et facile que la démarche officielle ??

Ce texte a d'abord été publié sur le site Le Physiologiste