La Terre a 4,56 milliards d'années et nous, Homo sapiens, environ 200 000 ans. Petite mise en perspective de notre excessive jeunesse.

Vous connaissez peut-être cette analogie qui consiste à transposer les événements de l'histoire de notre planète tout au long d'une année.

Ainsi, si la formation de la Terre date du 1er janvier, la vie est apparue fin février soit il y a 3,8 milliards d'années avec les archéobactéries. Il faut attendre le 1er juillet avant de voir apparaître les premiers organismes complexes unicellulaires, il y a 1,8 milliard d'années. Il y a 1,4 milliard d'années et donc aux environs du début août dans notre analogie, les algues couvrent plusieurs régions pourvues d’eau ainsi que la surface océanique.

Il y a environ 540 millions d'années, la troisième semaine de novembre, c’est l’explosion cambrienne. La majorité des ancêtres de la vie apparaissent, dont les chordés (le sous-embranchement des vertébrés en fait partie et donc l’être humain).

Les premiers arbres apparaissent début décembre, soit il y a 345 millions d’années.

Vers la mi-décembre, soit il y a 230 millions d'années, les dinosaures émergent suite à la grande extinction du Permien qui raya de la carte 75% des espèces terrestres et 96% des espèces marines en seulement 60 000 ans. Les plus gros êtres vivants que la Terre ait connus tiennent bon 165 millions d'années avant de se prendre très probablement une comète ou une météorite de 10km de diamètre sur le coin de la tête. Ce qui fera d'ailleurs dire à l’écrivain Larry Niven que «les dinosaures ont disparu parce qu’ils n’avaient pas de programme spatial».

Finalement, nous apparaissons 30 minutes avant de souhaiter Bonne année! à tout le monde. Notre existence en tant qu'espèce représente seulement 0,003% de toute l'histoire de la Terre et comme indiqué dans le visuel ci-dessus, «un coup de lime à ongles d'un grain moyen suffirait à éradiquer toute l'histoire humaine».