Voisin du Liberia et de la Guinée, deux pays touchés par le virus de l’Ebola, la Côte d’Ivoire vient d’intégrer depuis quelques semaines les technologies de l'information et de la communication (TIC) dans la lutte contre ce fléau qui a déjà fait plus de 2000 morts en Afrique de l’Ouest.

En plus des deux chaînes de télévision publique, le gouvernement s’appuie sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter) et les opérateurs de téléphonies mobiles pour faire passer des messages de sensibilisation sur le virus de l’Ebola.

Selon les chiffres de l'Autorité des télécommunications de Côte d'Ivoire, le secteur de la téléphonie mobile comptait 20,5 millions de cartes SIM actives au mois de juillet 2013, avec « 20 à 30 % de multipuces », soit « 16 millions de personnes réelles ayant un téléphone mobile ».

Ainsi, ce sont ces abonnés qui reçoivent depuis quelques jours, au cours de la journée plusieurs alertes SMS sur le fléau.

« Le risque Ebola est réel. Ne pas chasser, manipuler et manger la viande de brousse. Éviter de serrer les mains, les contacts avec les animaux et les cadavres », c’est l’un des nombreux messages envoyés aux abonnés des 6 opérateurs de téléphonies mobiles en Côte d’Ivoire (Orange-Côte d’Ivoire, Mtn, Moov, Green, Commium et Café Mobile) par le gouvernement ivoirien à travers le Centre d'information et de communication gouvernementale (CICG).

Selon Mme Anne-Marie Konan-Payne, Directeur du CICG, l’objectif est de donner les informations actualisées sur le virus de l’Ebola au plus grand nombre de personnes en Côte d’Ivoire.

« Ce programme est développé dans le cadre du Système d’Information multimédia du gouvernement (SIMGouv). Celui-ci est une réponse à l’exigence de visibilité sur la toile que satisfait le gouvernement ivoirien. Ce, pour mieux se faire voir de ses partenaires, des médias et rendre l’information accessible aux populations », a-t-elle confié.

Le programme Gouv.ci est le dispositif officiel de la communication internet pour une gestion professionnelle de l’information et des services en ligne du gouvernement de Côte d’Ivoire.

Selon les experts, à ce jour, sur 27 ministères, 23 sont dotés de sites internet créés dans le programme gouv.ci. Ce programme, qui est une plate-forme technologique mutualisée et collaborative, veut réaliser un facile accès des citoyens à l’information et créer entre les administrations une interaction dynamique par l’usage des facilités qu’offrent les nouvelles technologies.

Pour lutter contre le virus de l’Ebola, le CICG a créé un site internet dédié à la lutte contre la fièvre hémorragique en Côte d’Ivoire.

Selon, M. George Kouassi du SIMGouv, le site fait le point de la situation de la maladie au jour le jour. « Il donne les conseils nécessaires pour prévenir la maladie, les attitudes à adopter face à une personne qui présente les symptômes de la maladie », a-t-il expliqué.

Il a aussi révélé que les réseaux sociaux sont mis à contribution dans la stratégie de la lutte contre ce fléau qui crée la psychose dans l’ensemble du pays.

Les Ivoiriens peuvent ainsi suivre les informations sur la maladie sur le compte Twitter du gouvernement ivoirien : @GOUV.CI