Elle a fait plier certaines des plus grosses compagnies alimentaires aux États-Unis. Subway a retiré le conditionneur de pâte, l'azodicarbonamide de ses pains. Starbucks a décidé d'éliminer le caramel comme colorant de son latte à saveur de citrouille. Les brasseurs des bières Budweiser et Coors vont désormais publier la liste des ingrédients qu'elles contiennent.

Je veux parler de Vani Hari qui fait les manchettes sous le nom de "The Food Babe". Elle s'est métamorphosée en l'espace de quelques années d'une parfaite inconnue en une célébrité redoutable. Son blogue, foodbabe.com qui a plus d'un million de fans, est un témoignage de l'efficacité d'une technique basée sur l'alarmisme et la manipulation. En fait, Vani Hari, qui se présente comme une experte en nutrition, n'a aucune formation dans ce domaine; elle a un diplôme informatique. Elle travaillait pour une banque lorsque, après avoir eu une appendicite, elle "décida", sans autre preuve, que cela avait été causé par son alimentation. Un événement qui l'inspira à quitter son emploi et à entreprendre une croisade contre l'industrie alimentaire et tous les "produits toxiques" que celle-ci utilise. En particulier tous ces ingrédients dont "…vous ne pouvez pas prononcer le nom."

Sa campagne contre Subway illustre bien sa technique. Bien qu'à haute dose l'azodicarbonamide, comme la plupart des produits chimiques, peut causer des problèmes (la consommation de 8 litres d'eau d'affilée est mortelle), les quantités utilisées en boulangerie sont minuscules et n'ont jamais eu d'impact négatif sur la santé. C'est pourquoi l'azodicarbonamide est approuvé par la FDA comme conditionneur de pâte. Le composé est également utilisé dans la fabrication de tapis pour yoga. Sa présence introduit des bulles dans le plastique ce qui le rend plus souple. Que l'azodicarbonamide soit aussi présent dans les tapis de yoga n'a aucun rapport avec sa quelconque dangerosité dans le pain. Mais c'est cette association, illustrée sur son site avec des photos d'elle déchiquetant avec ses dents des tapis de yoga, que Vani Hari a exploitée pour lancer ses supporters, "The Food Babe Army", à l'assaut de Subway. Une technique efficace qui amené la compagnie à retirer l'azodicarbonamide de ses pains.

Son manque de connaissances scientifiques est évident dans ses billets qui contiennent un nombre de "perles". Par exemple, elle nous apprend que l'air dans la cabine d'un avion n'est pas de l'oxygène pur, mais qu'il contient, jusqu'à 50% d'azote. D'après Vani Hari une pratique qui permet aux compagnies aériennes de faire des économies sur le dos des passagers. Mais toute personne ayant terminé son secondaire doit savoir que l'air ambiant que nous respirons est composé de 78% d'azote! Dans un autre de ses billets, elle nous apprend que l'eau exposée aux micro-ondes forme des cristaux similaires à ceux produits lorsque l'eau est mise en présence des mots "Satan" et "Hitler"! Vani Hari a depuis enlevé ces billets s de son site, mais ils vivent toujours dans les entrailles de l'internet.

Pour The Food Babe tout ce qui est "chimique" est dangereux et il n'y a pas de niveau acceptable de produits chimiques dans la nourriture. C'est embêtant, car cela veut dire que les pommes entre autres sont à éviter. Parmi les 500 produits chimiques naturels que celles-ci contiennent, mentionnons l'acétone aussi utilisée pour enlever le vernis à ongles et le formaldéhyde pour embaumer les morts. Il y a aussi du 1-butoxy-1-étoxyéthane et de l'acétate 2-phényléthylique, mots difficiles à prononcer ce qui justifierait, d'après Vani Hari, l'élimination des pommes de notre alimentation.

Toujours prête à attaquer The Food Babe, elle-même n'accepte pas facilement les critiques. Les commentaires qui questionnent ses positions ou ses connaissances sont automatiquement supprimés de sa page Facebook. Ce qui a amené ces "bannis" à créer leur propre page Facebook, Banned by Food Babe.

Une des tactiques de Vani Hari est d'accuser ceux qui la questionnent d'être dans la poche des géants de l'agroalimentaire. En fait, elle-même reçoit une commission des fournisseurs de produits qu'elle recommande sur son site. Ce qui l'amène à faire la promotion d'un jus de fruits qui est certifié bio, sans OGM, végétalien, sans gluten, certifié kacher, sans soja…mais qui contient 42 grammes de sucre rajoutés. Dernièrement, The Food Babe s'est lancé dans l'évaluation des cosmétiques. Elle nous recommande d'éviter tout produit qui dans sa liste d'ingrédients contient les mots finissant en –siloxane ou –methicone. D'après elle, ils sont indicatifs de molécules suspectées d'être des perturbateurs endocriniens et nocives pour l'environnement. Mais sur son site elle fait aussi la promotion d'une lotion, "Borage Dry Skin Therapy" qui justement contient ces ingrédients à bannir. Une promotion qui lui rapporte une commission chaque fois que quelqu'un achète cette lotion.

Il ne fait pas de doute que l'industrie alimentaire nous doit plus de transparence. Nous pourrions nous passer de beaucoup des additifs utilisés et en particulier les colorants qui n'ont qu'un rôle cosmétique et les arômes "naturels" qui dénaturent le goût authentique de nos aliments. Cela étant dit la croisade de Vani Hari aurait toute ma sympathie si elle était basée sur la science et non sur un alarmisme à saveur de marketing.