La plupart des physiciens et physiciennes sont d'accord: la physique est bien trop passionnante pour la réserver seulement aux scientifiques. Et pour la première fois, la Société Européenne de Physique (EPS) y a consacré une session entière samedi lors de sa conférence de physique des particules en cours à Vienne. Plusieurs y ont rapporté des initiatives variées visant à partager le meilleur de la physique des particules avec le grand public.

La plupart des activités décrites visaient des étudiants et étudiantes de tous âges, venant de pays développés ou en développement. Kate Shaw, chercheure au Centre International de Physique Théorique (ICTP) de Trieste en Italie, a souligné comment la science peut aider à résoudre divers problèmes d’environnement et de développement. Le monde a besoin de plus de scientifiques, a déclaré Kate. Investir dans l'éducation, ainsi que dans les institutions technologiques et culturelles joue un rôle-clé dans le développement d'une économie basée sur la connaissance. La recherche fondamentale stimule les sciences appliquées par l'innovation, la technologie et l'ingénierie. Elle a aussi souligné l'importance d’inclure toutes les minorités et les jeunes issus de familles à faible revenu.

Kate a fondé le programme "Physique sans Frontières" au ICTP et organisé des "Masterclasses" (voir ci-dessous) et autres activités en Palestine, en Égypte, au Népal, au Liban, au Viêt Nam et en Algérie. Non seulement elle inspire les jeunes à entreprendre des études en science, mais elle les assiste aussi, les aidant à accéder à des programmes de maîtrise et de doctorat. Kate a reçu aujourd’hui le Outreach Award de l'EPS « pour son travail de dissémination de la physique des particules dans des pays qui n’ont pas de programmes bien établis ».

Une Masterclasse consiste en une journée entière d'activités interactives conçues pour des élèves. Des scientifiques décrivent d'abord la physique des particules et l’expérience à laquelle ils ou elles participent. Un repas pris en commun facilite les échanges avant de se lancer dans de vraies analyses avec de vraies données. Chaque année, une masterclasse internationale réunit environ 10 000 élèves de 42 pays. Ils et elles rejoignent des scientifiques de 200 universités ou laboratoires voisins, pour effectuer de véritables mesures de physique en collaboration internationale avec les autres élèves. Pourquoi ne pas participer à une Masterclasse?

Ces élèves ainsi que d'autres groupes peuvent aussi prendre part à une visite virtuelle d'une expérience de physique. Un ou une scientifique sur place au laboratoire interagit avec le groupe, avant de leur faire visiter les installations à l’aide d’une connexion vidéo en direct.

Vous cherchez une activité inspirante qui soit simple, bon marché et accessible pour un événement spécial, une conférence ou un groupe? Invitez-les à une visite virtuelle au CERN (ATLAS ou CMS). Ainsi en janvier, 500 élèves de Mumbai ont profité de leur "visite" de l’expérience IceCube située à 12 000 km au pôle Sud, pour bombarder les scientifiques avec leurs questions.

Le Teacher Programme du CERN a déjà accueilli un millier de personnes. Les enseignants et enseignantes du niveau secondaire venus de partout dans le monde s’en font mettre plein la vue pendant plusieurs semaines afin de s'assurer qu'ils partageront leur enthousiasme avec leurs élèves à leur retour.

Les présentations publiques et les livres de vulgarisation scientifique visent un public plus général. Beaucoup de scientifiques, moi y comprise, se feront un plaisir de venir donner une conférence près de chez vous. Il suffit de demander.

Pauline Gagnon Pour retrouver tous mes blogues sur la physique des particules, consultez mon site web.