Un livre publié en 1972 par un scientifique britannique, décédé depuis, est aujourd'hui célébré pour sa valeur prophétique. L'ouvrage, intitulé Pure white and deadly écrit par John Yudkin, professeur en nutrition de l'Université de Londres, incriminait le sucre comme facteur clé dans de nombreux problèmes de santé et, en particulier, les maladies cardiovasculaires. Un concept révolutionnaire pour l'époque où les nutritionnistes étaient tous alignés derrière les idées d'Ancel Keys, professeur à l'Université du Minnesota.

Pour ce dernier, l'ennemi public numéro un pour la santé était le gras et, en conséquence, il recommandait un régime alimentaire où la consommation de glucides était privilégiée. L'expression « High carb, low fat » fut, pendant plus de 50 ans, l'ordre de bataille des nutritionnistes, repris avec enthousiasme par l'industrie alimentaire qui trouvait son compte à bourrer les aliments de sucre bon marché tout en affirmant qu'ils étaient meilleurs pour la santé.

Les théories d'Ancel Keys étaient surtout basées sur son « Étude des sept pays ». Lancée en 1956, cette première étude épidémiologique internationale examina la relation entre l'incidence de maladies cardiovasculaires et l'alimentation. L'étude révéla que les pays, tels que les États-Unis et la Finlande où la consommation de gras était élevée, en particulier les gras saturés d'origine animale, correspondaient à ceux où les maladies cardiovasculaires étaient plus élevées.

À l'inverse, pour les pays du sud de l'Europe, comme la Grèce et l'Italie, où les régimes alimentaires privilégient les glucides et les gras insaturés d'origine végétale, le taux de maladies cardiovasculaires était beaucoup plus faible. Résultats qui ont amené les nutritionnistes, pendant plus de 50 ans à promouvoir « le régime méditerranéen » pour lutter contre les maladies cardiovasculaires.

Le problème est que les conclusions d'Ancel Keys étaient basées sur une analyse sélective des données disponibles. En fait, les sept pays utilisés par Ancel Keys ne représentaient qu'un tiers des vingt-deux pays qu'il aurait pu incorporer dans son étude. Ancel Keys n'analysa que les pays qui confortaient sa théorie et laissa de côté ceux qui étaient contraires. La France, pays du fromage, fut oubliée, car malgré sa consommation élevée de gras saturés elle a un taux relativement faible de maladies cardiovasculaires. Un autre « oublié » fut le Chili où la consommation de gras est faible, mais le taux de maladies cardiovasculaires élevé.

Le lobby du sucre voyait dans les travaux de Yudkin un danger et mit tout en œuvre pour contrecarrer sa campagne pour limiter la consommation de sucre. Dans ce sens, elle a obtenu la pleine collaboration d'Ancel Keys qui voyait dans Yudkin, un ennemi. Tous les moyens furent bons pour saboter la réputation de Yudkin. Ses idées furent décrites comme des « affirmations émotionnelles » et son livre, considéré comme de la « science-fiction ». Yudkin fut écarté des conférences internationales et ses articles rejetés par les publications scientifiques. Avec des tactiques semblables à celles utilisées par l'industrie du tabac, l'industrie du sucre subventionna des études cherchant à créer des doutes sur les dangers du sucre. Malheureusement, l'industrie du sucre réussit sa campagne de dénigrement et à sa mort, en 1995, les idées de John Yudkin n'étaient pas prises au sérieux.

Ces cinq dernières années, la situation s'est complètement retournée, à la suite des travaux du Dr Robert Lustig. Pour ce dernier, professeur d'endocrinologie à l'Université de Californie, le sucre est un poison et devrait être traité en tant que tel par les autorités sanitaires. Ses idées sont développées dans une vidéo disponible sur YouTube Sugar : The bitter truth qui, depuis son lancement en 2009, a été visionnée près de 6 millions de fois. Ce qui est fascinant c'est qu'à l'époque, le Dr Lustig n'était même pas au courant des travaux de John Yudkin. Depuis, il ne cesse de le porter aux nues pour ses idées prophétiques. C'est le Dr Lustig qui est intervenu pour que le livre Pure white and deadly, qui était épuisé, soit republié. Ancel Keys et John Yudkin doivent se retourner dans leurs tombes respectives.

P.-S. Si vous êtes à Montréal surtout, ne manquez pas d'aller voir, au cinéma du Parc, le documentaire Sugar coated qui traite du sujet (jusqu'au 3 septembre). C'est édifiant!