Autre action

Blogue

Par amour du stress !

Comment je suis devenue chercheure scientifique sur le stress (Partie 1)

Sonia Lupien, le 29 mars 2016, 14h33

Je connais mieux le stress que vous. Hep! Mais qui suis-je donc pour avoir le culot de vous dire cela? À part le fait que je suis souvent stressée :), je suis aussi une chercheure scientifique qui étudie le stress humain et ses effets sur le cerveau depuis 25 ans.

crédits : Sonia Lupien
Cliquer sur la photo pour agrandir
crédits : Sonia Lupien

Ma page Par amour du stress

Par amour du stress, c'est aussi un livre

Bien des gens s’imaginent la vie de chercheur scientifique comme étant un peu ennuyeuse. Les gens ont souvent l’impression que les chercheurs, ce sont les ‘nerds’ de nos années de secondaire qui sont restés pris dans les laboratoires scolaires et n’en sont jamais sortis.

Grave erreur mes amis ! La vie de chercheur scientifique est extrêmement intéressante, excitante et occupée ! Le chercheur scientifique ne travaille jamais seul, toujours en équipe. Il voyage partout dans le monde, donne des conférences et des cours et fait des découvertes importantes.

Mais on ne devient pas chercheur scientifique comme on devient médecin ou avocat. Il n’y a pas de chemin prédéterminé - par exemple, ‘faire sa médecine’, ou ‘passer son barreau’ - pour devenir chercheur dans un domaine ou un autre.

La première chose qu’il faut faire pour devenir chercheur, c’est de trouver sa passion. Un sujet de recherche qui nous passionne tellement qu’on est prêt à passer sa vie à l’étudier. Et pour trouver sa passion, ça prend trois choses : du temps, de la chance et de belles rencontres.

Je vais ici vous résumer donc mon parcours en 7 billets de blogue - c’est fou les détours qu’on prend pour trouver une passion! - et vous comprendrez que ce n’est pas parce que vous n’avez pas encore trouvé votre passion aujourd’hui même que tout est terminé pour vous. Oh que non !

J’ai trouvé ma passion à la deuxième année de mon doctorat. Ce fut long comme vous pouvez le constater. Et cela ne m’a pas empêché d’avoir une très belle carrière scientifique. Alors ne vous découragez pas ! La passion se trouve souvent au bout des multiples chemins de notre vie.

La vie universitaire : c’est plus qu’un baccalauréat !

D’abord, avant de vous parler des études reliées au travail de chercheur, je prends ce premier blogue pour vous résumer le type d’études que vous pouvez faire à l’université et celles qui sont nécessaires pour devenir chercheur scientifique.

Tout le monde connaît le baccalauréat, qui est ce qu’on appelle le ‘premier cycle’ universitaire. Tout le monde doit d’abord faire un baccalauréat à l’université avant de passer à autre chose. Après un baccalauréat, on peut soit aller sur le marché du travail, ou poursuivre aux ‘études graduées’.

Le premier niveau des études graduées est la maîtrise. D’une durée approximative de deux ans, la maîtrise nous permet de commencer à ‘maîtriser’ un sujet particulier qui nous passionne - par exemple, la prolifération des fourmis rouges en Afrique Australe ou le stress chez les enfants.

Si notre passion pour le sujet se poursuit, on peut décider de continuer nos études au doctorat. D’une durée approximative de 4 ans, le doctorat nous permet de développer une expertise unique au monde sur le sujet qui nous passionne. Donc, pour devenir chercheur scientifique, on peut faire un doctorat… dans n’importe quel département !

On peut faire un doctorat en anthropologie et passer sa carrière à étudier d’anciennes tribus australiennes. On peut faire un doctorat en politique et passer sa carrière à étudier le rôle des politiques sur la place des personnes souffrant de troubles mentaux dans la société. On peut faire un doctorat dans n’importe quel département, du moment que ce doctorat nous mène à étudier notre passion. Quelle liberté tout de même !

En général, les gens qui font des doctorats sont des gens qui veulent devenir chercheurs scientifiques et professeurs universitaires. En effet, pour être professeur à l’université, il faut en général être chercheur scientifique - du moins dans les universités à vocation de recherche.

Mais, il y a un petit bémol ici... En effet, on ne peut pas devenir chercheur scientifique avec seulement un doctorat en poche. Eh non! Pour pouvoir accéder au poste de chercheur scientifique, il faut aussi effectuer un stage ‘post-doctoral’ et il est fortement recommandé que ce stage s’effectue dans un autre pays que le nôtre.

La raison est simple : puisque la recherche scientifique est mondiale, on doit aller développer des collaborations et apprendre d’autres techniques dans d’autres laboratoires au monde. Quand on revient - si on revient car souvent on nous offre des postes ailleurs dans le monde… ce qu’on appelle la "fuite des cerveaux"-, nous sommes souvent l’expert mondial dans notre domaine de recherche.

Comme vous le verrez dans mes prochains blogues, le chemin est long jusqu’au post-doctorat. Mais je peux vous assurer qu’il n’est pas ennuyeux. La vie universitaire est une belle vie remplie d’amis, de collègues, de défis, de succès - et d’échecs parfois aussi- et de réalisation de soi !

1 commentaire

Portrait de Anthony Nevo

C'est fou tous ces nouveaux métiers qui sortent de la terre comme ça : ils n'existaient pas avant et désormais on se demande pourquoi il n'étaient pas là avant car ils s'adressent à un véritable but. En tout cas belle initiative et félicitation !