Alors, que l’objectif de la politique énergétique 2030 du Québec est de réduire majoritairement ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, des données inquiétantes de Johanne Whitmore et de Pierre-Olivier Pineau nous font réfléchir. Les deux chercheurs et titulaires de la Chaire de gestion du secteur de l’énergie de HEC Montréal révèlent une consommation totale d’énergie de 66 % dans le secteur industriel, commercial et institutionnel. Un constat perturbant n’est-ce pas ?

Une des propositions faites par le Québec est de favoriser cette transition vers une économie faible en carbone, ce qui implique qu’il faudra donc agir sur les choix énergétiques d’entreprises commerciales et industrielles à ce qu’ils deviennent des exemples en matière de consommation d’énergie.

La transition énergétique est de passer d’un système énergétique qui utilise des énergies fossiles épuisables émettrices de gaz à effet de serre (tels que pétrole, charbon ou gaz) vers des substituts énergétiques renouvelables (tels que les énergies éoliennes, hydrauliques ou géothermiques). Un défi pour bien des entreprises à concilier économie et environnement diront la plupart !

Dans le cadre de cette transition verte, le 24 mars 2017 s’est tenu une conférence au Palais des Congrès à Montréal, organisée par la Chambre de Commerce du Montréal métropolitain. Le ministre Couillard, en présence de chefs d’entreprises soutenant cette transition énergétique, dont certains proviennent d’entreprises constituant de beaux exemples de croissance verte, comme la Coop Carbone ou Gaz Métro ont pu venir faire leurs discours, soulevant leur intérêt et manifestant leurs actions vers cette nouvelle ère.

C’est d’ailleurs pour appuyer cette mission de mouvement vert que le ministre nous a annoncé la création d’un organisme visant l’économie d’énergie et la transition énergétique appelé Transition Énergétique Québec (TEQ). Avec sa mise sur pied qui a couté $4 milliards, les objectifs sont sérieux pour s’aligner avec la Politique énergétique 2030.

Pour en savoir plus de la Politique énergétique 2030 du Québec, http://politiqueenergetique.gouv.qc.ca/