jkjkjk

En plus de déboulonner les fausses informations dans ses articles, le Détecteur de rumeurs de l’Agence Science-Presse participe à la lutte aux fausses nouvelles en faisant de l’éducation aux médias: conférences dans les établissements scolaires, outils pédagogiques et autres partenariats. Nous avons regroupé pour vous, sur cette page, toutes les informations pour en savoir plus sur nos services, nos formations, ainsi que des ressources que nous considérons pertinentes en éducation aux médias. Découvrez également nos fiches pédagogiques élaborées à l’intention des élèves du primaire et du secondaire sur des thèmes scientifiques variés (OGM, énergie nucléaire, changements climatiques, etc.) et sur les médias.


 

Nos conférences et ateliers

Depuis 2017, nous avons déjà rejoint des centaines de jeunes et d’adultes, aujourd’hui mieux outillés pour départager les informations douteuses des informations fiables. Nous y sommes parvenus de deux façons: grâce à nos présentations maison et à notre implication dans le programme #30 secondes avant d’y croire, mis sur pied avec la Fédération professionnelle des journalistes du Québec.

 

Les conférences et ateliers du Détecteur de rumeurs
Depuis 2017, le Détecteur de rumeurs va à la rencontre des 7 à 77 ans pour expliquer le phénomène des fausses nouvelles et donner des trucs pour éviter de les propager. De plus, nos présentations spécialisées donnent aussi des astuces pour vérifier l’information scientifique.

  • Vrai ou faux sur internet : à la recherche d’indices (primaire)
  • Fausses nouvelles : sachez les repérer et évitez de les partager (secondaire et collégial)
  • Comment vérifier l’information scientifique (collégial et universitaire)
  • Lutte aux fausses nouvelles en classe : outils et ressources (destinée aux professeurs)
  • Lutte aux fausses nouvelles : enjeu démocratique (destiné aux aînés)

Pour recevoir la visite du Détecteur de rumeurs : detecteur@sciencepresse.qc.ca

 

#30 secondes avant d’y croire
30secondesLutter contre la désinformation, tel est le but de cette formation destinée aux étudiants du 2e cycle des écoles secondaires. Mise sur pied par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) et l’Agence Science-Presse, cette présentation d’une heure est offerte à travers le Québec par des journalistes membres de la FPJQ. Les professeurs s’inscrivant sur le site 30secondes.org seront jumelés à un journaliste dans leur région.

 

Des collègues vérificateurs de faits

En français :

  • Détecteur de rumeurs. Le Détecteur de rumeurs de l’Agence Science-Presse déboulonne les mythes, exagérations et extrapolations à l’aide d’études scientifiques.
  • Les Décodeurs. Les Décodeurs, du journal français Le Monde, vérifient déclarations, assertions et rumeurs en tous genres. Les nouvelles traitées touchent principalement la France.
  • L’Inspecteur viral. L’Inspecteur viral, alias Jeff Yates, s’intéresse aux fausses nouvelles, à l’impact des réseaux sociaux et à la propagande web.
  • Venons-en aux faits. La journaliste Camille Lopez déboulonne les mythes et rumeurs du moment dans sa chronique Venons-en aux faits, dans le magazine L’actualité.
  • La vérif d’ICI Radio-Canada remet les pendules à l’heure et démystifie des phénomènes de consommation.
  • Vérification faite. Le journaliste Jean-François Cliche du journal Le Soleil vérifie déclarations et rumeurs, en plus de répondre aux questions de lecteurs.

 

Nos principales inspirations (en anglais)

  • Craig Silverman, ce journaliste de BuzzFeed est un spécialiste de la question des fausses nouvelles.
  • FactCheck.org, un site non partisan qui vérifie la véracité des affirmations faites par les principaux acteurs de la politique américaine. Il contient une section sur les nouvelles scientifiques
  • Media Bias/Fact Check, un site qui répertorie des sources et des articles selon leurs sympathies politiques, de l’extrême gauche à l’extrême droite. On y trouve aussi une liste de sources jugées peu fiables.
  • PolitiFact, site de vérification des faits créé à l’origine par le Tampa Bay Times et devenu après 10 ans un média à lui tout seul (plus d’une dizaine de sites régionaux).
  • Snopes, le pionnier, né en 1994: un site indépendant qui couvre les légendes urbaines, les rumeurs qui courent sur le Web et les autres histoires aux origines douteuses.

 

Les ressources recommandées par le Détecteur de rumeurs 

Outils permettant de vérifier la fiabilité d’une source

 

  • B.S. Detector. Module d’extension pour navigateur qui vous alerte lorsque vous accédez à une source peu fiable. Par OpenSource et des chercheurs du Merrimack College.
  • Décodex. Outil développé par Les Décodeurs permettant de faire une recherche avec une adresse URL pour vérifier la fiabilité d’une source.
  • Hoaxy. Un moteur de recherche développé par des chercheurs de l’Université d’Indiana qui montre comment les fausses nouvelles et autres rumeurs se propagent sur les médias sociaux.

 

Ressources pédagogiques en ligne

  • #30 secondes avant d’y croire. En plus des visites en classes, le site #30 secondes avant d’y croire regorge d’informations utiles pour mieux comprendre le phénomène des fausses nouvelles.
  • Agence Science Presse — Mieux comprendre comment fonctionnent les médias: l’Agence Science-Presse propose de nombreux outils pédagogiques, dont ces cinq infographies téléchargeables pour mieux comprendre le journalisme.
  • Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). Fiches explicatives et ressources pour mieux comprendre le phénomène des fausses nouvelles.
  • La clé des médias. Un programme d’éducation aux médias mit sur pied par France tv et destiné à être utilisé en classe.
  • École branchée. Ce média à but non lucratif développe des outils pédagogiques pour les professeurs du primaire et du secondaire, dont cette fiche pour mieux comprendre le phénomène des fausses nouvelles.
  • CLEMI. Le CLEMI est chargé de l’éducation aux médias dans l’ensemble du système éducatif français. Il met à a la disposition des professeurs et des parents plusieurs ressources, comme des fiches pédagogiques, des vidéos, etc.
  • Curium Le magazine pour adolescents Curium a abordé le thème des fausses nouvelles et théories du complot à plusieurs reprises, dans les dernières années. Des fiches disponibles sur le site web peuvent être utilisées en classe.
  • Actufuté Ce nouveau programme, développé par l'organisme Civix, offre en vidéo des trucs et astuces pour authentifier les images et vidéos en ligne.
  • Les Décodeurs Conseils pour mettre en perspective les informations partagées en ligne et dans les médias.  
  • Fred se méfie des fausses infos Cette BD a été créée par l’équipe de vérification des faits du site brésilien Aos Fatos, en partenariat avec l'International Fact-Checking Network, et traduite en français par Les Décodeurs du journal Le Monde.
  • HabiloMédias HabiloMédias œuvre pour l’éducation aux médias et la littératie numérique. L’organisme élabore des programmes et des ressources d’éducation afin que parents et professeurs puissent aider les jeunes à développer le sens critique. Des fiches pédagogiques, présentations, visuel, etc. sont disponibles sur le site internet.

 

Lectures supplémentaires

En français :

 

En anglais :

 

 

Nos outils pédagogiques en science

Pour les élèves de niveau primaire 

Environnement et consommation

Santé et bien-être

Vivre ensemble et citoyenneté

 

Pour les élèves de niveau secondaire

Environnement et consommation

Médias

Santé et bien-être

Vivre ensemble et citoyenneté

Technologie et innovation

 

Sur les médias

 

Enfin découvez ici notre série d’infographies — téléchargeables — sur le journalisme afin de mieux saisir les enjeux liés à cette profession (crédibilité, objectivité et indépendance). Ces fiches s'arriment aux efforts du #DétecteurDeRumeurs dans sa lutte contre la désinformation, notamment en science, et pour le développement d'un esprit critique.