On ne s'étonne pas qu'un politicien parle de culture, d'économie, d'éducation... Pourquoi pas de science? Notre dépendance au pétrole, les OGM, la protection de la biodiversité, la santé de demain, les tests génétiques... Les enjeux scientifiques ne manquent pas, et même au niveau local: le recyclage, l'achat de véhicules électriques, les toits verts, ne sont que quelques-uns des enjeux scientifiques sur lesquels les politiciens locaux ont prise. Je vote pour la science, c'est une émission de radio hebdomadaire de l'Agence Science-Presse qui examine ces questions. Elle est née en 2008, d'une initiative du même nom: une pétition qui en appelait à un débat sur la science entre les politiciens (http://jevotepourlascience.blogspot.com). La pétition est devenue questionnaire aux partis, et un débat entre politiciens avant le scrutin québécois de 2012.