Si Internet nous influence avant d’effectuer un achat, comment peut-il aider à exercer la démocratie ? Certains soutiennent qu’il est maintenant possible de changer le cours d’une campagne électorale, à l’aide de blogues, de forums et de sources d’information multiples. Trois panélistes de renom ont tenté d’expliquer la portée réelle de la « techno web » démocratie dans le cadre de l’École d’été de l’Institut du Nouveau Monde.

« Pour parler d’influence directe sur la démocratie, explique Michel Monette, pédagogue et blogueur réputé, encore faut-il pourvoir l’accès à Internet. » Ainsi, si l’Amérique du Nord est déjà bien branchée avec 70 % de sa population ayant accès à Internet, le reste de la planète est loin de pouvoir jouir d’un accès aussi généralisé. En effet, 40 % des Européens possèdent un accès à Internet, seulement 3 % des Africains et 12 % des Asiatiques, bien que ce groupe représente 37 % de la population mondiale. Ce fossé numérique prive la population de sources d’information variées et limite la possibilité pour les petits groupes de diffuser leurs idées à la population ou de dénoncer les injustices.

Si le cyberespace sert de plus en plus la démocratie, il ne permet pas une distribution uniforme de l’information. Comme le mentionne Patrick Lagacé, journaliste et chroniqueur à La Presse : « Ce n’est pas parce que l’information est disponible en ligne, que monsieur tout le monde va la lire. » L’avantage réside plutôt dans le nombre de sources d’information mis à la disposition du citoyen politisé. Les forums de discussion et plus récemment les blogues, ont donné un élan à la libre expression d’opinions politiques.

« La “techno web” démocratie est une méthode pour améliorer le système politique, elle n’est pas une fin en soi. » Tel est le constat de Jean Ouimet, président de Naviga-Cité, une entreprise multimédia. Il soutient que la compréhension d’un problème de société, tel le réchauffement climatique, est primordiale pour créer une cohésion sociale, inciter les gens à agir, puis à faire pression sur le gouvernement en place et ainsi exercer directement la démocratie.

Les avis sont partagés quant à l’effet du Net sur la démocratie. Mais tous les panélistes présents s’entendent par contre pour dire qu’Internet compte maintenant comme un incontournable de la donne démocratique. Les partis politiques l’ont compris : tous utilisent Internet, les blogues et les forums, afin de promouvoir leurs idées. Il reste cependant une tâche au citoyen : réfléchir avant de faire ses choix, et ça, aucune technologie ne le fera jamais à sa place.